Sonia Sarfati LA PRESSE

Quand on dit que les fans de Harry Potter connaissent les livres de J.K. Rowling par coeur, ce n'est pas une figure de style. C'est pour cela que le premier visionnement des films basés sur les romans se transforme souvent, pour eux, en une séance de comparaison. L'heure de l'appréciation vient par la suite.

Pour tenter d'éviter - ou, du moins, d'adoucir - le choc que cause la première étape, et les déceptions inévitables qu'elle entraîne, voici 10 des situations (il y en a une multitude d'autres) que vous ne verrez pas ou verrez autrement dans Harry Potter et l'Ordre du phénix. Le réalisateur David Yates et le scénariste Michael Goldenberg n'ont, en effet, eu d'autre choix que de faire... des choix. Après tout, ce roman est le plus long de la série, et son adaptation, le plus court des films.

» Tante Pétunia ne reçoit pas de Beuglante et la raison pour laquelle Harry «doit», année après année, passer ses vacances estivales chez les Dursley a été amputée.

» L'ancienne demeure de la famille Black - le 12, Square Grimmaurd - sert bel et bien de quartier général à l'Ordre du phénix. Mais le portrait de l'exécrable mère de Sirius, qui ne manque pas de hurler des insanités aux alliés de Harry, n'est pas pendu à ses murs; et surtout, le rôle de Kreattur est drastiquement réduit - le vilain elfe de maison n'est plus celui par qui le drame arrive.

» ll n'est pas question du fait que Ron et Hermione deviennent les préfets de Gryffondor. Pas plus - attention au traumatisme - que de l'arrivée de Ron comme gardien de but de l'équipe de Quidditch et de l'interdiction à vie (!) pour Harry de participer à cette activité. D'ailleurs, le sport national des sorciers a été complètement évacué de L'Ordre du phénix. Aïe!

» Luna Lovegood fait son entrée mais le fait que son père soit le propriétaire du Chicaneur et l'importance de ce journal dans la restauration de la réputation de Harry, bien malmenée par La Gazette du sorcier, ne sont pas mentionnés. Il faut dire que la critique des médias, très présente dans le roman, n'est pas très cinématographique...

» Blessé, Arthur Weasley se retrouve à l'hôpital Ste-Mangouste à la suite de l'attaque sournoise d'on sait qui... mais l'hôpital lui-même ne fait pas partie des lieux que l'on visite dans le film. Le drame qui s'y déroule - un certain décès suspect - n'est donc pas du programme. Pas plus que la touchante découverte concernant les parents de Neville.

» Ce n'est pas dans la Pensine de Rogue que Harry découvre le pire souvenir du professeur de potions mais lorsque, pendant sa formation à l'Occlumencie, Harry parvient à pénétrer dans les pensées de l'enseignant. Par contre, ce «pire» souvenir est, de loin, pire (!), plus élaboré et plus déchirant dans le roman.

» La mission de Hagrid auprès des géants est très très résumée; et son demi-frère, Graup, malgré sa taille impressionnante, ressemble plus à un immense nounours maladroit qu'à un véritable danger public. Il est plus touchant qu'effrayant.

» Firenze le centaure ne remplace pas la pauvre Sybille Trelawney à titre de professeur de Divination après que l'insupportable Dolores Ombrage l'ait renvoyée. La rencontre finale entre la Grande Inquisitrice et les centaures n'en sera pas moins... percutante.

» L'identité de la personne qui trahit l'Armée de Dumbeldore a été changée. Il vaut mieux se préparer à avoir un choc, même si le scénario «explique» bien le pourquoi du comment de la trahison.

» Si la nature de la prophétie concernant Harry et Voldemort reste la même, plusieurs modifications ont été faites concernant qui sait quoi et depuis quand, la manière dont Harry apprend le contenu de ladite prophétie, de même que le lien que Neville aurait pu avoir, lui aussi, avec cette prédiction.