LA PRESSE CANADIENNE

Téléfilm Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec ont déboursé, ensemble, près de trois quarts de million de dollars cette année pour promouvoir l'industrie cinématographique canadienne et québécoise au Festival de Cannes, en France.

Ce chiffre a été obtenu par Le Journal de Montréal grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

La facture s'élève ainsi à un peu plus de 485 000 $ pour Téléfilm et à quelque 285 000 $ pour la SODEC.

Téléfilm récupérerait toutefois environ 100 000 $ de ses partenaires publics et privés au terme de l'opération.

L'argent a servi à assurer le transport, l'hébergement et les dépenses d'une vingtaine de représentants et d'invités des deux organismes pendant les quelque 12 jours que dure l'événement.

La plus grosse partie des dépenses encourues au Festival de Cannes est liée à la participation au Marché du film, précise le journal. À eux seuls, les coûts des Pavillon du Québec et du Canada pour cet événement comptent pour près de la moitié de l'argent dépensé par la SODEC et Téléfilm.

Le Marché du film est une foire tenue pendant le festival où les producteurs vendent leurs films aux différents marchés internationaux et cherchent des producteurs étrangers prêts à fournir des appuis financiers pour de futures productions.

Le directeur opération-développement de Téléfim Canada, Danny Chalifour, admet que l'opération de Cannes coûte cher, mais que ça ne coûte pas plus cher aux Canadiens qu'aux Hongrois ou aux autres.