AGENCE FRANCE-PRESSE

Le petit film La soledad (La solitude), du réalisateur Jaime Rosales, a créé la surprise dimanche soir lors de la cérémonie de remise des Goya, l'équivalent des Oscars pour le cinéma espagnol, en remportant trois prix dont celui du meilleur long métrage.

Ce long métrage, resté seulement quelques semaines en salles, avait été présenté au dernier Festival de Cannes dans la section Un certain regard.

En plus du Goya du meilleur film, La soledad, qui raconte l'histoire de deux femmes traversant des situations difficiles, a remporté le prix du meilleur réalisateur et celui du meilleur acteur révélation (José Luis Torrijos).

Grâce à ces récompenses, le long métrage de Jaime Rosales va connaître une deuxième vie avec un prochain retour en salles.

Le Goya de la meilleure actrice a été remporté par Maribel Verdu (Siete mesas de billar francès) et celui du meilleur acteur par Alberto San Juan (Bajo las estrellas).

Les deux grands favoris El orfanato de Juan Antonio Bayona et Las trece rosas de Emilio Martinez Lazaro, n'ont pas été en reste, avec sept Goya pour le premier et quatre pour le second.