Le film québécois L'autre maison de Mathieu Roy a remporté deux prix, hier soir, au terme du 37e Festival des films du monde.

ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Le comédien Marcel Sabourin a obtenu le prix de la meilleure interprétation masculine. Il partage ce prix ex aequo avec le comédien Peter Plaugborg, du film danois Le miracle.

Inspiré des dernières années de la vie de son père, Michel Roy, atteint de la maladie d'Alzheimer, le long métrage de Mathieu Roy a par ailleurs obtenu le prix du public du long métrage canadien le plus populaire.

C'est le film polonais La vie est belle de Maciej Pieprzyca, qui a largement dominé le palmarès du festival avec trois prix importants. L'oeuvre a obtenu le Grand Prix des Amériques du meilleur film de la compétition, le Prix du public ainsi que le Prix du jury oecuménique.

Basé sur une histoire vraie, La vie est belle (à ne pas confondre avec le film de Roberto Benigni) raconte l'histoire de Mateusz, un enfant isolé du reste du monde parce qu'on a cru à tort qu'il souffrait de paralysie cérébrale.

Le réalisateur était absent de la cérémonie, retenu en Pologne par un problème de visa. Il a fait parvenir un mot pour remercier tant le public que le jury et les organisateurs du festival.

Discours inspiré

«C'est énervant», a dit Marcel Sabourin en allant cueillir son prix. Il portait le même noeud papillon qu'il arborait à Cannes en 1977 lors de la présentation du film J.A. Martin, photographe de Jean Beaudin, dans lequel il défendait le rôle-titre.

Le comédien a longuement rendu hommage au réalisateur du film, Mathieu Roy. «Il m'a dirigé avec une simplicité, une précision et une patience qui sont indéfinissables, a-t-il lancé. D'ailleurs, les prix remis aux acteurs devraient l'être aux metteurs en scène. Quels efforts surhumains font-ils pour mener un film jusqu'au bout!» a ajouté le comédien sous les applaudissements.

Intarissable, M. Sabourin a bien fait rire la salle en multipliant les anecdotes du tournage de L'autre maison. Son discours était de loin le plus inspiré.

Il a reçu son prix des mains du ministre québécois de la Culture, Maka Kotto. Dans son allocution, ce dernier a salué la résilience et la détermination des codirecteurs du FFM, Serge Losique et Danièle Cauchard. «Sans eux, nous ne serions peut-être pas ici ce soir», a lancé le ministre.

Un peu plus tôt, en recevant le prix du public pour le meilleur long métrage canadien, Mathieu Roy a souligné que chacune des trois présentations du film durant le festival avait été chargée d'émotion. «Nous avons très hâte maintenant de le présenter en salle dans quelques semaines», a-t-il dit.

La cérémonie s'est déroulée devant une salle pratiquement pleine, polie, sympathique, tantôt enthousiaste, tantôt très discrète. On a pu y voir quelques invités bien connus parmi lesquels les réalisateurs André Forcier et Gabriel Pelletier, le chanteur Claude Dubois, la comédienne Louison Danis et le comédien Mario St-Amand.

En annonçant la clôture de ce 37e festival, le président Serge Losique a lancé une pointe aux médias locaux, disant qu'ils s'intéressaient davantage à la pipolisation de la culture. Il a aussi spécifié que le 38e festival aura lieu du 21 août au 1er septembre 2014.

LE PALMARÈS

____________________________

Les Gagnants du 37e FFM

> Grand Prix des Amériques


La vie est belle de Maciej Pieprzyca (Pologne)

> Grand Prix spécial du jury

A Thousand Times Goodnight de Erik Poppe (Norvège)

> Prix de la mise en scène

Le verdict de Jan Verheyen (Belgique)

> Meilleure interprétation féminine

Jördis Triebel pour le film Ouest de Christian Schwochow (Allemagne)

> Meilleure interprétation masculine

Marcel Sabourin pour le film L'autre maison de Mathieu Roy (Canada)

Peter Plaugborg pour le film Le miracle de Simon Staho (Danemark)

> Meilleur scénario

Maksim Panfilov et Andrei Osipov pour le film Ivan Son of Amir de Maksim Panfilov (Russie)

> Meilleure contribution artistique

Demande à Rikyu de Mitsutoshi Tanaka (Japon)

Landes de François-Xavier Vives (France)

> Prix de l'innovation

Feed Me de Yazhou Yang et Bo Yang (Chine)

> Meilleur court métrage

Help! de Jean Marboeuf (France)

> Zénith d'or de la première oeuvre

Le long chemin vers la maison de Alphan Eseli (Turquie)

> Prix du public

La vie est belle de Maciej Pieprzyca (Pologne)

> Prix du public, long métrage canadien

L'autre maison de Mathieu Roy

> Prix Glauber Rocha du meilleur film de l'Amérique latine

Le chemin le plus long de Claudia Pinto Emperador (Venezuela/Espagne)

> Meilleur documentaire

La folie Wagner de Ralf Pleger (Allemagne)

> Meilleur court métrage canadien

30-LOVE de Richard Stark (Canada)

> Prix de la critique (FIPRESCI) pour la compétition mondiale

Ouest de Christian Schwochow (Allemagne)

> Prix de la critique (FIBRESCI) pour une première oeuvre

Le long chemin vers la maison de Alphan Eseli (Turquie)

> Prix du jury oecuménique

La vie est belle de Maciej Pieprzyca (Pologne)