La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche, Palme d'or 2013 du Festival de Cannes, sur un amour lesbien, a été vendu quasiment partout dans le monde, des États-Unis à l'Australie, a déclaré mardi à l'AFP le directeur général de Wild Bunch, producteur du film, Brahim Chioua.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le film, malgré sa longueur (3 heures), «était déjà vendu samedi, avant même d'obtenir dimanche la Palme d'or, grâce à l'accueil des critiques», a précisé M. Chioura.

Wild Bunch considère que La vie d'Adèle, qui raconte une passion brûlante entre deux jeunes femmes, «a été vendu partout dans la mesure où il n'y a aucun territoire significatif notoire où le film n'a pas été vendu», a déclaré M. Chioua.

Le film sera distribué au Canada, à Hong Kong, en Corée, en Nouvelle-Zélande, au Brésil, au Mexique, mais aussi dans presque toute l'Europe ainsi qu'en Russie.

Le long métrage devrait être visible également en Tunisie, le distributeur habituel des films de Kechiche, né à Tunis, l'ayant acheté.

Le cas du Moyen-Orient n'est pas réglé. Brahim Chioura explique que les distributeurs de la région n'ont pas encore vu La vie d'Adèle. Ils avaient déjà quitté Cannes au moment de sa projection en fin de festival.

«Ils doivent le visionner, mais plus pour l'exposer dans des festivals que le distribuer en salles», estime M. Chioura.

Il estime également qu'il y aura «certainement» des demandes de coupures du film en raison de scènes de sexe très crues. «On les regardera», a-t-il dit.

À Cannes, le réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche ne s'y était pas montré hostile. «Ce sont des choses qui se discutent avec les distributeurs étrangers», avait-il dit.