Alain Martineau LA PRESSE CANADIENNE

Jean Béliveau demeure encore un ambassadeur du hockey et du Canadien mais cette fois-ci, il ajoute une corde à son arc en jouant son propre rôle dans le film de fiction Pour toujours, les Canadiens!, dont le tournage est en cours.

C'est d'ailleurs dans l'aréna qui porte son nom à Longueuil que l'on voit entre autres l'ex-numéro quatre et capitaine du Canadien derrière le banc, en train de conseiller les jeunes hockeyeurs du Collège Français, dont la vedette de l'équipe interprétée par Dhanaé Audet-Beaulieu qui a joué dans la série sur la famille Lavigueur.

Béliveau, qui a déjà tourné des publicités pour la télévision, a reconnu que c'est un peu difficile à son âge - 77 ans - d'apprendre le métier d'acteur.

«Il faut essayer de s'intégrer dans ce qu'on nous demande», a dit celui qui, mercredi, lors de la visite des médias sur les lieux de tournage, donnait une réplique après une mini-bagarre.

«Du moment que le réalisateur semble heureux, je suis satisfait. On essaie de faire le mieux que l'on peut», a affirmé le «Gros Bill», qui avoue candidement ne pas avoir lu tout le scénario du film.

Mais cette légende de la Sainte Flanelle apprécie au plus haut point l'idée de souligner le centenaire du club de hockey Canadien par une histoire originale.

«C'est une très bonne idée. Je suis heureux car ce film sera là pour longtemps, il va passer à la postérité. Les membres de ma famille auront une autre occasion de voir ce qui s'est fait au sein du Canadien», a soutenu celui qui se dit choyé de recevoir encore autant d'invitations d'amateurs de hockey.

Le film de Cité Amérique, dont le tournage a débuté à la mi-septembre, est réalisé par Sylvain Archambault et scénarisé par Jacques Savoie, qui ont travaillé tous deux sur la série Les Lavigueur.

Dans ce film, qui sortira sur les grands écrans le 4 décembre 2009, journée officielle des 100 ans du Tricolore, on parle du Canadien mais avec, en trame de fond, les destins de deux jeunes passionnés du hockey qui se croisent. L'un, âgé de 17 ans, est une vedette de l'équipe de hockey du Collège français et l'autre, âgé de 10 ans, est en attente d'une greffe de reins.

«On raconte le parcours d'un petit garçon malade, à l'hôpital alors qu'un autre personnage fait un film sur les 100 ans du Canadien, a dit Archambault. C'est une manière de revisiter les moments forts du club pendant cette longue période. Mais, insiste M. Archambault, c'est surtout pour montrer comment la société québécoise est complètement liée émotivement au club de hockey montréalais et vice-versa.»

Jean Lapointe, Céline Bonnier, Claude Legault, Denis Bernard, Christian Bégin et Réal Bossé, entre autres, jouent aussi dans ce film dont le budget est de six millions $. Féru de hockey, Legault pavoise depuis qu'il a été sollicité par Archambault pour jouer dans le film, notamment avec une légende comme Béliveau.

«Je suis encore sur le cul après l'avoir rencontré, un bonhomme extraordinaire. C'était aussi mon rêve de jouer dans un tel film, je pense que j'aurais même pu faire une rondelle», a illustré le comédien, visiblement emballé par son rôle d'entraîneur, allant même se vanter de ressembler un peu à Guy Carbonneau.

Il  faut d'ailleurs souligner que Carbonneau lui-même et ses joueurs, tout comme Béliveau, interprètent également leur propre rôle dans ce film qui devrait ravir jeunes et moins jeunes, amateurs ou non de hockey.

«Il est important pour nous de ne pas désacraliser les héros et les légendes. Béliveau joue Béliveau et Guy Carbonneau joue Carbonneau», de conclure Sylvain Archambault, qui aurait pris volontiers un budget de six millions $ de plus pour faire ce film.