Publié le 30 mai 2012
André Duchesne LA PRESSE

Les comédiennes Fanny Mallette et Julie McClemens partageront la vedette dans Arwad, premier long métrage signé Samer Najari.

Campée en Syrie et à Montréal, l'histoire est celle d'Ali, Montréalais d'origine syrienne plongé dans le deuil après la mort de sa mère. Fuyant la ville, il entraîne dans son sillage Marie (Fanny Mallette) et Gabrielle (Julie McClemens), les deux femmes qui l'aiment.

«C'est un triangle amoureux qui se termine mal», confie Fanny Mallette que La Presse a rencontrée dans le cadre du tournage du film Roche papier ciseaux. «On y aborde des thèmes comme l'identité, l'immigration, la recherche du vrai chez-soi, la perte comme la recherche de repères», indique pour sa part Samer Najari.

Le tournage s'amorcera à l'été à Montréal. «Par la suite, nous irons tourner au Liban ou en Tunisie en octobre, poursuit Mme Mallette. Nous cherchons une ville de littoral avec des panneaux routiers écrits en arabe. Nous reviendrons tourner à Montréal l'hiver prochain pour un troisième et dernier bloc.»

Ville insulaire

Le projet, dont le financement par la SODEC a été annoncé en décembre 2010, prévoyait au départ un tournage dans la ville insulaire d'Arwad, en Syrie. Mais les événements des derniers mois dans ce pays ont modifié les plans.

Québécois d'origine syrienne, Samer Najari a tourné les courts métrages La neige cache l'ombre des figuiers et Le petit oiseau va sortir au cours des dernières années. Fanny Mallette, qui a joué dans les premières oeuvres de plusieurs jeunes réalisateurs (Stéphane Lafleur, Louis Choquette, Francis Leclerc), dit beaucoup apprécier le cinéma indépendant. Dans Roche papier ciseaux, elle honore encore une fois un premier film d'un réalisateur, Yan Lanouette Turgeon.

Quant à Julie McClemens, on l'a vue au cinéma dans quelques films, dont L'audition de Luc Picard et Les États-Unis d'Albert d'André Forcier.

Le rôle d'Ali reste à être annoncé.