Source ID:; App Source:

Excellent départ pour Mommy

Le réalisateur de Mommy, Xavier Dolan.... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le réalisateur de Mommy, Xavier Dolan.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Les Québécois ont bien répondu au rendez-vous que leur a fixé Xavier Dolan. Selon la firme Cinéac, spécialisée dans la compilation des données du box-office québécois, Mommy, présenté sur 64 écrans, a engendré des recettes de 466 776$ au cours de son premier week-end d'exploitation.

Le film, lauréat du Prix du jury au Festival de Cannes, occupe ainsi la deuxième position au classement global, soit tout juste derrière The Maze Runner (L'épreuve: Le labyrinthe). Le champion du box-office nord-américain, qui occupe 20 écrans de plus que Mommy, trône aussi au sommet du classement québécois grâce à des recettes de 567 057$.

Les médias sociaux donnaient déjà la mesure de l'intérêt du public québécois pour Mommy au cours de la fin de semaine. Le phénomène s'est concrétisé par un véritable succès en salle.

Stéphanie Nolin, de Cinéac, fait remarquer qu'aucun film québécois n'a obtenu un aussi bon résultat depuis Le sens de l'humour, en 2011. Il y a trois ans, la comédie d'Émile Gaudreault avait engendré des recettes de 467 982$ lors de son week-end de lancement.

«Il est évidemment trop tôt pour faire des projections sur la carrière de Mommy, mais il est clair que ce film atteindra le million de dollars de recettes assez rapidement», souligne-t-elle.

Témoignages sensibles

Xavier Dolan, qui n'a jamais caché son intention de rejoindre le public québécois de façon plus significative, a réagi à cette performance dans un communiqué.

«Je suis ému, fier et surexcité à l'idée que les Québécois aient été aussi nombreux à aller voir le film, et aussi généreux dans leurs commentaires sur les réseaux sociaux, sur internet, partout. J'ai passé les trois derniers jours à lire des témoignages sensibles et bouleversants, bouleversés, de gens qui promettaient de retourner voir Mommy avec leur fils, avec leur blonde, ou encore qui me disaient simplement: "J'y suis allé avec ma mère, merci de nous avoir réunis". De telles déclarations d'amitié et d'appréciation sont littéralement la récompense la plus valorisante, la plus satisfaisante - car humaine - qu'un film puisse recevoir.»

Mommy, rappelons-le, représente le Canada aux Oscars dans la course pour le meilleur film en langue étrangère.

Notons par ailleurs que 1987 fait encore très belle figure. Dixième au classement général, la comédie de Ricardo Trogi cumule aujourd'hui des recettes de 2 322 447$ après huit semaines d'exploitation. Les Québécois seraient-ils en train de renouer avec leur cinéma national?




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer