Furie, le nouveau film d'Émile Gaudreault, est tourné cet été. Rencontré en plein travail sur son plateau hier, le réalisateur du Sens de l'humour et de De père en flic a expliqué que «comme les trois quarts des comédies», le long métrage repose sur un duo improbable, formé de Stéphane Rousseau et Mathieu Quesnel.

Véronique Lauzon LA PRESSE

«C'est une rencontre entre un réalisateur populaire et un soldat, dit le réalisateur et coscénariste du film. Le coeur de cette comédie est ce duo, deux personnages désassortis et dont les univers «clashent».»

Hier matin à la Société des arts technologiques à Montréal, la complicité entre les deux acteurs principaux était palpable: «Je suis heureux de jouer avec un acteur pas connu!», dit Stéphane Rousseau en riant. Et Mathieu Quesnel de répondre: «Et moi, de travailler avec quelqu'un qui est incapable de retenir ses textes!»

Plus sérieusement, le comédien des Invasions barbares et d'Astérix aux Jeux olympiques ne cache pas qu'il s'est inspiré d'Émile Gaudreault pour créer Marco Valois, un réalisateur de films populaires. Même Émile Gaudreault concède qu'il y a un peu de lui dans ce personnage.

De films populaires à films d'auteur

Écrit par Pierre-Michel Tremblay et Émile Gaudreault, le film raconte l'histoire de Marco, qui vient de connaître un gros succès avec ses longs métrages Furie 1 et 2, mettant en vedette Isabelle Lauzon (Caroline Dhavernas) et Marc-André Dupuis (Yan England). D'ailleurs, la scène qui a été présentée aux journalistes est un extrait du lancement des DVD de ces films.

Au lieu de surfer sur son succès et de poursuivre dans les films d'action et de voitures, Marco veut se tourner vers le film d'auteur. Son idée? Faire un film «profond» sur un soldat de retour d'Afghanistan (Mathieu Quesnel).

«C'est un moment dans sa vie où Marco en arrache, dit Émile Gaudreault. Mais il veut être heureux. J'ai l'impression que les gens vont se retrouver dans ce sujet universel. C'est pour ça que j'ai voulu le porter sur grand écran.»

Malgré cette trame narrative dramatique, Stéphane Rousseau rappelle qu'il s'agit d'une comédie: «Pour nos personnages, ce n'est pas drôle du tout, ce qui se passe... Mais pour les spectateurs, ce sera bien différent.»

Tournage en Chaudière-Appalaches

Aux côtés de Guylaine Tremblay, Normand D'Amour, Julie Le Breton et Sonia Vachon, Catherine de Léan fait aussi partie de la distribution. La jeune actrice est heureuse de se plonger dans la comédie, un genre auquel elle a peu touché au cinéma. «Je suis très contente d'être ici. Il y a quelque chose dans le rythme qu'il faut trouver pour que la musique soit juste», dit la comédienne de Mémoires vives et de Nuit #1.

«On a aussi tourné une partie du film en région, à Black Lake, dit la comédienne Marie-Ève Milot. C'est bien de tourner en région, des paysages qu'on ne voit pas assez au cinéma.»

Selon la productrice Denise Robert, Furie devrait prendre l'affiche à l'été 2014.