Source ID:380166; App Source:cedromItem

Premier amour : un amour de jeunesse

  • Denise Bombardier était très fébrile de voir le long métrage de son fils, Guillaume Sylvestre. (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Denise Bombardier était très fébrile de voir le long métrage de son fils, Guillaume Sylvestre.

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 1 / 5
  • «On me découvre comme femme, puisque c'est la première fois que je joue la carte de la séduction.» - La comédienne Marianne Fortier (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    «On me découvre comme femme, puisque c'est la première fois que je joue la carte de la séduction.» - La comédienne Marianne Fortier

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 2 / 5
  • Pierre-Luc Brillant, et sa conjointe, Isabelle Blais. (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Pierre-Luc Brillant, et sa conjointe, Isabelle Blais.

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 3 / 5
  • À la lecture du scénario, Macha Grenon a été troublée par cette histoire et a eu envie de faire partie du projet. (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    À la lecture du scénario, Macha Grenon a été troublée par cette histoire et a eu envie de faire partie du projet.

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 4 / 5
  • Avec un budget de 500 000$, la productrice Denise Robert explique qu'elle a dû travailler avec une équipe réduite et sur une courte période. (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Avec un budget de 500 000$, la productrice Denise Robert explique qu'elle a dû travailler avec une équipe réduite et sur une courte période.

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 5 / 5

Les balbutiements de l'amour, c'est ce que va vivre Antoine (Loïc Esteves) dans le long métrage Premier amour.

Lors des vacances d'été sur une île du Québec, l'adolescent de 13 ans n'a d'yeux que pour sa voisine de 18 ans. Comme dans la nouvelle d'Ivan Tourgueniev dont le réalisateur s'est inspiré librement pour ce film, l'histoire réserve plusieurs rebondissements aux spectateurs.

Lors de la première à la Place des Arts, le réalisateur Guillaume Sylvestre a dit qu'il avait envie de parler du «rapport humain vu par un jeune garçon. Une première passion amoureuse qui est difficile».

Le coeur d'une mère

Denise Bombardier était très fébrile de voir le long métrage de son fils, Guillaume Sylvestre: «Moi qui n'ai jamais le trac, je me suis réveillée au milieu de la nuit. C'est très stressant ce soir!»

Happée par l'histoire

À la lecture du scénario, Macha Grenon a été troublée par cette histoire et a eu envie de faire partie du projet: «J'avais un trouble qui m'habitait et je voulais me rendre au bout du scénario pour voir ce qui allait se passer.»

Petit budget, grande liberté

Avec un budget de 500 000$, la productrice Denise Robert explique qu'elle a dû travailler avec une équipe réduite et sur une courte période. Malgré ces restrictions, elle a adoré l'expérience: «Ça nous a donné une grande liberté. J'avais tourné un autre film comme ça, Joyeux calvaire de Denys Arcand, et c'était la même chose. Une liberté totale. J'ai eu beaucoup de bonheur à retrouver ça.»

Les amoureux

Un des acteurs du long métrage qui a été tourné sur une île près de Verchères, Pierre-Luc Brillant, et sa conjointe, Isabelle Blais. Ils viennent tout juste de terminer les représentations de la pièce Midsummer à La Licorne. De plus, le comédien est de la distribution du Démantèlement de Sébastien Pilote.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer