Prix Écrans canadiens: Enemy en tête des nominations

Enemy de Denis Villeneuve (photo), mettant en vedette Jake... (Photo Chris Young, La Presse Canadienne)

Agrandir

Enemy de Denis Villeneuve (photo), mettant en vedette Jake Gyllenhaal, mène les nominations aux prix Écrans canadiens.

Photo Chris Young, La Presse Canadienne

Tourné l'an dernier à Toronto, le film Enemy de Denis Villeneuve domine la sélection des finalistes avec 10 nominations pour les prix Écrans canadiens, gala annuel consacré au cinéma et à la télévision.

Le long métrage Tom à la ferme de Xavier Dolan suit de près avec huit nominations, alors que les oeuvres Gabrielle de Louise Archambault et Maïna de Michel Poulette obtiennent chacune six nominations.

Des 17 longs métrages de fiction ayant obtenu au moins une nomination, 13 ont été réalisés au Québec. À cela on ajoute le film de Denis Villeneuve, ainsi que The Grand Seduction, version anglophone de La grande séduction que la maison Max Films a tournée en 2012 à Terre-Neuve. Les films québécois dominent donc largement la portion «cinéma» de l'événement, alors que ce sont des productions anglophones qui se démarquent du côté de la télévision.

Enemy fait partie de la liste des huit longs métrages finalistes pour l'obtention du prix le plus convoité, à savoir celui du meilleur film. Les autres oeuvres finalistes dans cette catégorie sont Le démantèlement de Sébastien Pilote, Empire of Dirt de Peter Stebbings, The F-Word de Michael Dowse, Gabrielle, The Grand Seduction de Don McKellar, Maïna et Tom à la ferme.

Parmi les interprètes québécois, Gabriel Arcand (Le démantèlement) se retrouve en nomination pour le prix du meilleur acteur, tandis que Marc Labrèche (Whitewash), Alexandre Landry (Gabrielle) et Pierre-Yves Cardinal (Tom à la ferme) sont en lice pour le prix du meilleur acteur de soutien.

Chez les femmes, Gabrielle Marion-Rivard (Gabrielle) et Isabelle Guérard (Rouge sang) sont en nomination pour le meilleur premier rôle féminin alors qu'Évelyne Brochu (Tom à la ferme) et Florence Blain (L'autre maison) le sont dans la catégorie «rôle de soutien».

Il s'agit d'une seconde nomination de suite en deux ans pour Évelyne Brochu. L'an dernier, elle faisait partie des finalistes pour le prix de la meilleure actrice avec son rôle de Chloé dans le film Inch'Allah d'Anaïs Barbeau-Lavalette.

«Je suis très contente des nominations pour Gabrielle et Alexandre», nous dit par ailleurs la productrice Kim McCraw (micro_scope) à propos de l'inscription des deux acteurs principaux du film Gabrielle sur la liste des finalistes. «Ils le méritent super bien.»

La maison de production micro_scope sort la tête haute de cette journée de nominations, car elle a produit les films Gabrielle (6 nominations) et Whitewash (2), en plus d'avoir coproduit le film de Denis Villeneuve.

Villeneuve heureux

Mettant en vedette Jake Gyllenhall (en nomination), Mélanie Laurent, Sarah Gadon (en nomination) et Isabelle Rossellini, Enemy a été tourné l'an dernier à Toronto avant que M. Villeneuve s'attelle à Prisoners, son thriller américain qui a beaucoup fait parler dans les derniers mois.

Construit à partir d'un roman de José Saramago, le scénario nous entraîne sur les pas de Adam Bell, un homme qui en vient à s'espionner lui-même.

«Enemy est un film beaucoup plus petit que Prisoners, dit M. Villeneuve. C'est un projet expérimental fait avec des amis à Toronto. Le travail des acteurs constitue ma plus grande fierté. Ils se sont mis en danger pour un projet qui, de prime abord, était étrange pour eux. Le scénario était aussi étrange, mais ils ont embarqué dans le projet parce qu'ils savaient que je voulais faire un laboratoire de jeu. Nous avons beaucoup improvisé et expérimenté avec le texte.»

Enemy sortira au Québec au mois de mars. D'ailleurs, il est à noter que plusieurs films en nomination (Tom à la ferme, Maïna,Whitewash) ont été sélectionnés, même s'ils ne sortiront qu'en 2014 sur les écrans québécois. Du côté de l'administration, on nous explique que les films admissibles doivent au moins avoir été projetés dans plusieurs festivals ailleurs dans le monde.

En marge des nominations, on note l'absence complète de plusieurs films québécois. Certains n'ont sans doute pas été inscrits par les producteurs, mais au moins l'un d'entre eux, Sarah préfère la course de Chloé Robichaud, avait été soumis. Cette absence est d'autant plus remarquée que le film a été sélectionné à Cannes en mai dernier.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer