Trois ans après avoir dû mettre ses activités entre parenthèses en raison de la perte de son local dans Mercier-Est, l’organisme de cinéma Station Vu reprendra jeudi ses activités.

Publié le 9 mai
André Duchesne
André Duchesne La Presse

Cette fois, Station Vu tiendra ses séances de cinéma au Centre Communautaire Roussin de Pointe-aux-Trembles. Une première soirée de projection aura lieu le jeudi 12 mai avec la présentation du film Bootlegger de Caroline Monnet en présence de l’équipe du film.

La présidente du conseil d’administration, Carolle Brabant, est évidemment très heureuse de ce dénouement attendu depuis longtemps.

« Nous avons vécu une période difficile avec la perte de notre local et la pandémie, dit Mme Brabant, qui a été directrice générale de Téléfilm Canada de 2010 à 2018. Mais notre conseil d’administration est formé de bénévoles très engagés à donner du cinéma dans l’est de Montréal. »

En 2019, le bâtiment, une ancienne école, abritant leur salle de 40 places, a été démoli. Station Vu a interrompu ses activités et s’est mis à la recherche d’un nouvel endroit pour se relocaliser. Puis, est arrivée la pandémie de coronavirus avec toutes les conséquences que l’on sait, notamment pour l’industrie du cinéma.

« Nous souhaitions beaucoup demeurer dans Mercier-Est, mais après avoir fait l’inventaire dans pratiquement tous les locaux libres du quartier, nous n’avons rien trouvé à un coût raisonnable », poursuit Mme Brabant.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, ARCHIVES LA PRESSE

Carolle Brabant, en 2014 alors qu’elle était présidente de Téléfilm Canada.

Finalement, en 2021, Christian Yaccarini de la Société de développement Angus a orienté l’équipe de Station Vu vers la direction du Centre communautaire Roussin, qui abrite la salle Marie-Claire et Richard Séguin. Les deux parties en sont finalement venues à une entente.

« Le centre abrite des organismes communautaires et présente plusieurs types d’activités, mais les administrateurs désiraient aussi bonifier l’offre culturelle, dit Mme Brabant. Ils sont heureux de notre arrivée. Nous utiliserons la moitié de la salle, ce qui correspond davantage au type de cinéma que nous présentons. »

Les activités de Station Vu reprennent donc ce printemps avec la présentation de six films québécois les jeudis soirs, soit Bootlegger (12 mai), Sisters Dream and Variations (avec sous-titres français) de Catherine Legault (19 mai), Archipel de Félix Dufour-Laperrière (26 mai), Très belle journée de Patrice Laliberté (2 juin), Il n’y a pas de faux métier d’Olivier Godin (9 juin) et Tu te souviendras de moi d’Éric Tessier (16 juin).

Fidèle à son habitude, Station Vu accompagne s’assure qu’au moins un membre de l’équipe du film soit présent. « Il nous était important de conserver cette marque de commerce d’avoir au moins un invité », dit Carolle Brabant.

Six projections estivales en plein air auront lieu de juin à août au parc Marcel-Léger de Pointe-aux-Trembles. Après quoi, Station Vu compte lancer une programmation régulière en septembre à raison d’une dizaine de projections par semaine. Cette programmation est constituée pour la très grande majorité de films québécois récemment sortis en salle.