Pour la première fois en 27 ans d’existence, un film québécois, en l’occurrence Une révision de Catherine Therrien, ouvrira le festival Cinemania, évènement montréalais consacré au cinéma francophone.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

Le film sera donc projeté en ouverture du festival, le 2 novembre, au Cinéma Impérial. Il prendra par la suite deux jours plus tard, en salles à travers le Québec.

Mettant en vedette Patrice Robitaille, Nour Belkhiria, Rose-Marie Perreault, Anne-Élisabeth Bossé et plusieurs autres, le film s’intéresse à l’histoire d’Étienne, professeur de philosophie dans un cégep. Un jour, une de ses élèves, Nacira, décide de mettre en pratique un de ses plus précieux enseignements : la remise en question. Cela conduit Étienne et Nacira à se commettre dans un voyage qui va bousculer leurs plus profondes convictions, suggère-t-on dans le synopsis du film.

L’œuvre a d’abord été présentée en première mondiale au Festival du film d’Angoulême en France il y a quelques jours.

Par ailleurs, Cinemania a dévoilé trois autres titres de sa programmation 2021. Ce sont France de Bruno Dumont, avec Léa Seydoux, Les intranquilles du réalisateur belge Joachim La fosse avec Leila Bekhti et Damien Bonnard et Jane par Charlotte, documentaire et premier long métrage de Charlotte Gainsbourg dédié à sa mère Jane Birkin.

La 27e édition de Cinemania aura lieu du 2 au 14 novembre.

Consultez le site de Cinemania