Le prochain festival Sundance, qui s’amorce le 28 janvier, se tiendra en ligne avec accès restreint au territoire américain pour la grande majorité des films. Mais on y trouve des projets québécois et canadiens à voir ainsi que des œuvres internationales qui pourraient, comme chaque année, être présentées dans la foulée au Québec. Pistes à suivre.

Publié le 19 janv. 2021
André Duchesne
André Duchesne La Presse

Les grandes claques (Annie St-Pierre)

PHOTO FOURNIE PAR H264

Les grandes claques

Commençons avec cette présence québécoise. La cinéaste Annie St-Pierre (Fermières) présente en première mondiale le court métrage Les grandes claques. Mettant en vedette Lilou Roy-Lanouette et Steve Laplante, cette comédie dramatique se penche sur les aléas de la solidarité parents-enfants dans le contexte d’une veille de Noël un peu compliquée.

La nuit des rois (Philippe Lacôte)

Par l’entremise du producteur Peripheria et du distributeur Axia Films, le Québec est partenaire minoritaire de La nuit des rois, de Philippe Lacôte (France, Sénégal, Côte d’Ivoire), drame carcéral rempli de mystères, de jeux de pouvoir et d’imaginaire présenté dans la section Spotlight. Vu à Cinemania l’automne dernier, le film représente la Côte d’Ivoire pour l’Oscar du meilleur film international. Il arrivera sur les écrans québécois cette année.

Fortune (ONF)

PHOTO FOURNIE PAR L’OFFICE NATIONAL DU FILM

Scène de la série en réalité augmentée Fortune

Abonné aux festivals de films indépendants, l’Office national du film sera à Sundance avec The Ballad of Frank Bourassa (Brett Gaylor), premier épisode d’une série en réalité augmentée intitulée Fortune qui porte sur le rôle de l’argent dans nos sociétés. À noter que ce court métrage est inscrit dans la section New Frontier, accessible au Canada avec la passe Explorer. En 2022, la série Fortune sera diffusée dans les appareils mobiles et les réseaux sociaux.

Mayday (Karen Cinorre)

PHOTO TJASA KALKAN, FOURNIE PAR SUNDANCE

Scène de Mayday

Le comédien québécois Théodore Pellerin fait partie de la distribution de ce film américain inscrit en compétition. Le film raconte l’histoire d’Ana (Grace Van Patten), qui, engagée dans une armée de femmes participant à une guerre sans fin, s’aperçoit qu’elle n’a pas l’âme d’une tueuse. La chanteuse et actrice française Soko est aussi de la distribution.

La COVID-19 et ses variantes

Sans surprise, des films sur la pandémie de coronavirus commencent à émerger. À Sundance, le documentaire américain In the Same Breath (Nanfu Wang) se penche sur la pandémie de coronavirus en comparant deux situations : ce qui se passe en Chine, à Wuhan, et ce qui se passe aux États-Unis. Par ailleurs, le long métrage de fiction brésilien The Pink Cloud (Luli Gerbase), tourné en 2017, rappelle un peu Dans la brume, de Daniel Roby. Alors qu’un nuage rose envahit la Terre et force tout le monde au confinement, deux êtres étrangers l’un à l’autre doivent apprendre à vivre ensemble.

Summer of Soul (Ahmir Thompson)

PHOTO FOURNIE PAR SUNDANCE

Summer of Soul fait la chronique du Harlem Cultural Festival tenu à l’été 1969.

Il n’y a pas eu que Woodstock à l’été de 1969. À New York, le Harlem Cultural Festival a attiré quelque 300 000 personnes venues entendre Nina Simone, B.B. King, Stevie Wonder, Gladys Knight & the Pips et moult autres artistes afro-américains. Or, les archives filmées de cet évènement, aussi appelé Black Woodstock, ont récemment été retrouvées.

Land (Robin Wright)

D’aucuns attendent avec impatience le premier long métrage de fiction de la comédienne américaine Robin Wright (Santa Barbara, Forrest Gump, House of Cards). En première mondiale à Sundance, Land raconte l’histoire d’une femme (Wright) qui doit renouer avec l’existence après avoir failli laisser sa vie dans une région sauvage.

Life in a Day 2020

PHOTO FOURNIE PAR SUNDANCE

Scène du film collectif Life in a Day 2020

En juillet dernier, La Presse a publié un appel à tous au sujet de la prise 2 du projet Life in a Day impliquant le réalisateur Ridley Scott, YouTube et Sundance. Dix ans après le premier opus, le grand public était invité à filmer son quotidien au cours de la journée du 25 juillet et à répondre à quatre questions : qu’aimez-vous le plus ? Qu’est-ce qui vous fait le plus peur ? Que souhaitez-vous changer ? Qu’avez-vous dans vos poches ? Le premier film peut être vu sur YouTube.

Le festival Sundance se tiendra du 28 janvier au 3 février.

> Consultez le site du festival