Même s’il a été annulé en raison de la pandémie de la COVID-19, le festival South by Southwest (SXSW) a remis plusieurs prix aujourd’hui dans son volet cinéma. Et deux courts métrages québécois ont été honorés.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

D’abord, le réalisateur Santiago Menghini a remporté le prix du meilleur film dans la catégorie Midnight Shorts (films de genre) avec Regret. Pour Menghini, il s’agit d’un deuxième triomphe en trois éditions de SXSM, lui qui avait remporté le même prix en 2018 avec son court métrage Milk.

Quant à Carol Nguyen, elle a remporté le prix du meilleur court métrage documentaire avec No Crying at the Dinner Table, un film distribué par Travelling.

Film d’horreur explorant le thème du deuil, Regret a été produit par Némésis Films. Avant de passer par SXSW, il avait été présenté en janvier à Sundance.

Joint par La Presse, Santiago Menghini s’est dit des plus heureux de cette annonce en dépit des circonstances exceptionnelles imputables au coronavirus.

« Tout ce qui m’arrive est incroyable et survient dans une situation surréelle du fait que le festival n’a pas eu physiquement lieu, dit-il au bout du fil. Je suis enfermé dans mon appartement toute la journée et là, c’est comme si le soleil venait d’entrer. »

La productrice de ce dernier, Dominique Dussault, nous disait de son côté que M.  Menghini est un jeune cinéaste à suivre dans les prochaines années. « Il est un des meilleurs cinéastes en films de genre au Québec, dit-elle. Il maitrise parfaitement le langage du film d’horreur. Il sait créer de l’ambiance et de la tension tout le long de ses œuvres. »

Quant à Carol Nguyen, elle interroge des membres de sa propre famille dans No Crying at the Dinner Table où il est question de secrets intergénérationnels dont on ne parle jamais.