Le comédien Daniel Craig qui, avec No Time To Die, fait un dernier tour de piste dans la peau de James Bond, n’utilise pas le terme de « Bond Girl » et ne croit pas que celui-ci devrait être employé pour désigner les partenaires combattantes et conquêtes amoureuses du plus célèbre des espions britanniques.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

« J’ai peine à avoir une conversation sérieuse avec une personne qui utilise cette expression », a-t-il dit au magazine Vanity Fair à quelques semaines de la sortie mondiale du film. Le magazine fait sa une du mois de mars avec une photo l’actrice Ana de Armas, qui incarne Paloma, agente de la CIA, dans le film, et en affirmant qu’elle « réinvente » la « Bond Girl ». Le terme est employé depuis les débuts de la franchise, soit en 1962.