Pour sa 49e édition, le Festival du nouveau cinéma (FNC) proposera au public et aux artisans une formule dite « évolutive » incluant du cinéma en salle et en ligne.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

« Tout premier festival de cinéma montréalais à réintégrer la salle de cinéma, le FNC vous attend du 7 au 18 octobre 2020 », lit-on dans un communiqué de presse émis plus tôt aujourd’hui.

De façon plus détaillée, cela signifie qu’une partie des films seront présentés en salle dans le respect des mesures de distanciation physique. Mais l’ensemble de la programmation, qui est d’ordinaire très costaude lorsqu’il est question du FNC, sera disponible en ligne.

Pour ce passage à la diffusion en ligne, le FNC s’associe avec la plateforme Festival Scope et l’hébergeur Shift72 qui comptent déjà le Marché du film de Cannes, l’Académie des Oscars et le festival South By Southwest parmi ses clients.

On ne sait pas encore combien de films seront diffusés en salles ni de quelle(s) catégorie(s) du FNC ils proviendront. D’ailleurs, aucun titre des films à venir n’a encore été dévoilé. Par contre, on nous assure que le festival sera, comme de coutume, compétitif. Ce qui implique la formation de jurys.

Que ce soit à travers sa sélection de longs métrages, de courts, de documentaires, de films québécois et internationaux ou par ses projets interactifs, le FNC défend le mot « nouveau » de son nom en nous renvoyant vers les nouveaux créateurs, les nouvelles approches et les nouvelles technologies.

Netflix

Parlant de nouveauté, le géant du streaming Netflix s’associera cette année avec le FNC pour la présentation de deux appels de projets qui en seront à leur première édition : le First Cut Lab FNC Montréal et Pitch premières œuvres.

Le premier des deux items s’intéresse à l’accompagnement de projets de longs métrages canadiens qui seront rendus à l’étape du montage. Comme son nom le dit, le Pitch premières œuvres permettra par ailleurs de susciter une rencontre (virtuelle) entre créateurs et décideurs pour des projets de moyens et longs métrages canadiens en développement. Les artisans du meilleur projet présenté, selon l’avis du jury, recevront une bourse de 10 000 $ de Netflix destinée à poursuivre leur démarche.

> Consultez le site du Festival du nouveau cinéma