Le film 1991 est en lice dans 16 catégories au prochain Gala Québec Cinéma, lequel aura lieu le 2 juin. Le troisième volet de la trilogie autobiographique de Ricardo Trogi se retrouve pratiquement dans toutes les catégories, y compris les plus prestigieuses.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

À tous ceux qui ne me lisent pas, de Yan Giroux, suit de près avec 12 citations, de même que La Bolduc, de François Bouvier, avec 11.

1991 (Ricardo Trogi), À tous ceux qui ne me lisent pas (Yan Giroux), La Bolduc (François Bouvier), Genèse (Philippe Lesage), La grande noirceur (Maxime Giroux), Répertoire des villes disparues (Denis Côté) et Une colonie (Geneviève Dulude-De Celles) se disputeront la récompense suprême, soit l’Iris du meilleur film. De ces sept longs métrages, trois sont en lice dans les trois catégories de pointe (film, réalisation et scénario), soit 1991À tous ceux qui ne me lisent pas, et Une colonie.

Répertoire des villes disparues, de Denis Côté, n’est pas en reste puisqu’il est sélectionné dans 10 catégories. Une colonie (Geneviève Dulude-De Celles) a recueilli 9 citations, et La grande noirceur de Maxime Giroux, 8.

Pour la première fois, un prix sera remis au meilleur premier film (18 longs métrages sont admissibles), mais cette catégorie ne comporte pas de citations. Le film lauréat, choisi par le même jury ayant officié pour les sélections, sera annoncé lors du gala.

Il est à noter qu’une refonte du processus de sélection a été faite pour la liste des sélections. Au jury des professionnels, dont le vote compte désormais pour 50 %, s’est ajoutée la voix des membres de différentes associations. On évalue à 1200 le nombre de professionnels ayant participé au processus.

Le Gala Québec Cinéma, animé pour une troisième année consécutive par Édith Cochrane et Guylaine Tremblay, se tiendra le 2 juin en soirée. Le Gala Artisans Québec Cinéma, animé par Karine Gonthier-Hyndman et Guillaume Lambert, aura lieu le même jour à 16 h.