On craignait qu'Alejandro Jodorowsky eût réalisé son chant du cygne avec La danse de la réalité (2013), autobiographie aux accents felliniens sur son enfance difficile dans un village côtier du nord du Chili. Mais c'est mal connaître le dynamique cinéaste d'origine ukrainienne, qui est aussi dramaturge, bédéiste et lecteur de tarot.

Jozef Siroka LA PRESSE

Celui qui va fêter mardi ses 86 ans compte tourner un autre long métrage basé sur sa vie. Endless Poetry racontera son adolescence, durant laquelle il a réussi à surmonter la pression familiale et tracé sa voie en tant qu'artiste dans le Santiago des années 40.

Bien avant de devenir un réalisateur-culte grâce à ses films psychédéliques (El Topo, La montagne sacrée), Jodorowsky était considéré comme un des poètes les plus réputés de son pays d'origine.

Avec un budget de 3 à 5 millions de dollars, Endless Poetry sera une coproduction France, Japon et Chili, et comptera sur une campagne de financement en ligne, sur le site Kickstarter, à partir du 15 février.