Le GPS a beau être à la mode et intégré dans plusieurs modèles d'autos, il est tout de même défendu au conducteur de l'utiliser. L'article 439 du Code de la sécurité routière interdit de conduire un véhicule «dans lequel un téléviseur ou un écran pouvant afficher de l'information est placé de manière à ce que le conducteur puisse voir (...) l'image». Cette règle inclut les téléviseurs, les ordinateurs, les lecteurs de DVD portatifs et les écrans de GPS.

Francis Higgins

Le GPS a beau être à la mode et intégré dans plusieurs modèles d'autos, il est tout de même défendu au conducteur de l'utiliser. L'article 439 du Code de la sécurité routière interdit de conduire un véhicule «dans lequel un téléviseur ou un écran pouvant afficher de l'information est placé de manière à ce que le conducteur puisse voir (...) l'image». Cette règle inclut les téléviseurs, les ordinateurs, les lecteurs de DVD portatifs et les écrans de GPS.

Enfreindre cette règle coûte 30 $ d'amende. Toutefois, les statistiques de la police de Québec montrent que ces contraventions sont rares: trois ont été remises en 2006.

Depuis un moment, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) planchait sur un règlement précisant quels types d'écrans pouvaient être permis. L'organisme a remis ses conclusions au ministère des Transports du Québec en début d'année.

La SAAQ souhaite que l'amendement entre en vigueur à l'automne. Au Ministère, on assure que ce dossier cheminera dans les semaines, sinon les mois à venir.

Selon ce que Le Soleil a appris, le règlement autorisera les dispositifs de communication avec écran installés par le constructeur automobile, ainsi que les outils d'aide à la conduite, comme un GPS.

«L'idée est de faciliter le travail des policiers ainsi que bien informer la population sur ce qu'elle a le droit d'utiliser au volant, explique Gaétan Bergeron, chef de division à l'ingénierie des véhicules pour la SAAQ. La sécurité reste très importante. Tous les appareils de divertissement ou ceux qui sont distrayants restent interdits.»

La sécurité des chauffeurs de taxi

Les entreprises de taxi se réjouissent de cette nouvelle. À Québec, l'entreprise Taxi Coop prévoit ajouter un GPS dans ses voitures pour améliorer la sécurité de ses chauffeurs. Un employé en difficulté pourra appuyer sur un bouton panique pour communiquer sa position à la centrale.

Selon Daniel Guimont, vendeur au magasin Latulippe, un GPS avec écran de marque connue coûte entre 400 $ et 1300 $, sans frais mensuels d'utilisation.

Le commerçant suggère de choisir un système à instruction vocale, qui guide le conducteur par la voix sans qu'il soit nécessaire de regarder l'image.