Les ventes de la nouvelle version de la Twingo, commercialisée depuis le 15 juin par le constructeur automobile français Renault, démarrent «très bien», a déclaré lundi le président du groupe Carlos Ghosn.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les ventes de la nouvelle version de la Twingo, commercialisée depuis le 15 juin par le constructeur automobile français Renault, démarrent «très bien», a déclaré lundi le président du groupe Carlos Ghosn.

«Ca démarre très bien, on est très contents : les réactions des clients sont très positives», a indiqué Carlos Ghosn, lors d'une conférence de presse, à l'issue de l'inauguration de la nouvelle concession de Clermont-Ferrand.

Le constructeur avait annoncé le 15 juin qu'il comptait vendre sur un an un peu plus de 100.000 exemplaires de sa nouvelle version de la Twingo, qui succède à un modèle vendu à plus de 2,4 millions d'exemplaires depuis 1993.

«On va vendre un peu plus de Twingo que prévu», a estimé Jacques Chauvet, directeur commercial France de Renault. «Le carnet de commandes est équivalent à 30% des ventes prévues sur l'ensemble de l'année», a-t-il précisé en refusant de donner des chiffres.

Carlos Ghosn a souligné l'importance du marché français pour le constructeur: «la France représente toujours l'enjeu majeur de Renault, notre volonté est d'avoir une part de marché forte en France».

La part du constructeur sur le marché français des véhicules particuliers s'élève à 24,4% en juin, a précisé à l'AFP Jacques Chauvet. «Elle baisse de 10% par an depuis deux ans», a-t-il souligné.

«23, 24%, c'est un peu creux», a reconnu Carlos Ghosn. «Si on fait bien notre travail et compte tenu de tous les nouveaux produits qui arrivent, on va remonter la pente».