Nouvelle semaine, nouveau VUS en vue. Le modèle compact GLC de Mercedes-Benz s’est dévoilé sous une nouvelle génération, proposant une approche évolutive au moment où le constructeur se concentre sur l’électrification de ses modèles.

Publié le 10 juin
Charles René
Charles René La Presse

Arborant toujours orgueilleusement l’immense étoile au centre de sa calandre, ce GLC s’enchâsse sans effort dans le portfolio de la marque avec ses formes organiques et plutôt lisses. Il est d’ailleurs plutôt aérodynamique, avec un coefficient de 0,29 Cx, encore mieux que son devancier. Il est en outre 6 cm plus long que ce dernier, ce qui permet d’augmenter le volume de chargement de 50 L pour 600 L en tout.

La version canadienne sera offerte en préambule avec un quatre-cylindres turbo de 2 L hybride léger de 255 ch couplé à une transmission automatique à neuf rapports. Le rouage intégral est de série.

Ce nouveau GLC est aussi garni de la dernière génération du système multimédia MBUX fonctionnant sur deux grands écrans pour l’instrumentation et la navigation.

Pour les intéressés, les premiers exemplaires arriveront toutefois au printemps 2023. Un autre signe que l’industrie tente tant bien que mal de négocier avec les problèmes d’approvisionnement.