Mercedes-Benz a levé le voile sur le nouveau porte-étendard électrique de sa famille de VUS. Simplement nommé EQS VUS (pour VUS), cet ajout à la gamme cherchera bien évidemment à tirer profit de la mode de ces véhicules plus hauts sur pattes et ainsi s’attaquer de front au Tesla Model X.

Publié le 26 avril
Charles René
Charles René La Presse

La recette visuelle est donc étroitement liée à l’EQS en format berline. Il partage d’ailleurs l’immense empattement de cette dernière (3210 mm) qui se situe entre celui d’un Chevrolet Tahoe et celui d’un Chevrolet Suburban, rien de moins. Cela avantage évidemment l’habitabilité et témoigne des avancées en matière de configuration que permettent les composants électriques plus compacts et placés bas sur la plateforme. Cet EQS VUS est en outre 20 cm plus haut que la berline et embarque une rangée de sièges supplémentaire pour soigner sa vocation familiale.

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ

Le Mercedes-Benz EQS VUS a un empattement qui se situe entre celui d’un Chevrolet Tahoe et celui d’un Chevrolet Suburban.

Cela dit, l’élément le plus fascinant que l’on trouve à bord du modèle demeure sa planche de bord essentiellement composée d’une juxtaposition de divers écrans OLED. Un système d’exploitation disposant de 24 Go de mémoire vive ainsi que de huit microprocesseurs gère ce tour de force technologique. Car c’est maintenant le nerf de la guerre chez les marques de luxe.

PHOTO FOURNIE PAR MERCEDES-BENZ

L’habitacle du Mercedes-Benz EQS VUS

Parlant de dynamisme, l’EQS VUS s’appuiera sur deux livrées à rouage intégral, la 450 4MATIC de 355 ch et 590 lb-pi et la 580 4MATIC de 536 ch et 633 lb-pi. Sans doute qu’une version AMG verra éventuellement le jour pour faire gonfler ces chiffres. Une direction arrière et l’amortissement pneumatique continuellement ajustables s’assurent de la maîtrise du véhicule.

Une très grosse batterie de 107,8 kWh fixée sous le plancher agit à titre de réservoir d’énergie et peut tolérer un voltage pouvant atteindre 396 V et une capacité de recharge de 200 kW. Pas de mot sur l’autonomie en cycle nord-américain, mais les 600 km sous protocole européen (WLTP) suggèrent plusieurs kilomètres en banque.

En vente au Canada dès le dernier trimestre de l’année à un prix qui devrait éclipser les 146 500 $ demandés pour l’EQS berline.