Homme d’affaires prospère qui a fait fortune dans l’industrie du vêtement, Ken Block s’est imposé depuis plus de 10 ans comme un pilote tout aussi accompli. Ses cabrioles au volant de divers véhicules de course, employées évidemment pour des fins promotionnelles, sont devenues un phénomène viral en soi. Tout comme l’industrie automobile entière, l’Américain est maintenant sur le point d’emprunter le virage électrique.

Publié le 23 déc. 2021
Charles René
Charles René La Presse

Évoluant maintenant dans le giron d’Audi après un partenariat fraîchement scellé, Block aura droit à une monture faite sur mesure pour sa prochaine vidéo. Nommée S1 Hoonitron, en hommage au légendaire bolide de rallye Quattro S1 et en référence à l’équipe de Block Hoonigan Racing, cette création aura pour mission d’ajouter une dimension supplémentaire à l’électrique.

PHOTO FOURNIE PAR AUDI

Ken Block aux côtés de l’Audi S1 e-tron quattro Hoonitron

Il y a sans doute son design fort évocateur sculpté dans le studio de design de la marque aux anneaux à Ingolstadt. Misant sur des ailes surdimensionnées et des appendices aérodynamiques expressifs, cette Audi est déjà une carte de visite éloquente. Elle est aussi d’allure passablement compacte avec un empattement court, tout comme l’objet d’inspiration.

Sur le plan technique, Audi a simplement précisé qu’elle reposera sur une plateforme faite de fibre de carbone, vraisemblablement pour contrebalancer la prise de poids en raison de la batterie. Elle sera mue par deux moteurs électriques pour assurer son rouage intégral. Cela dit, Block a dit que la voiture est capable de faire patiner ses roues jusqu’à 150 km/h, ce qui expose une puissance extraordinaire… et peut-être un problème de motricité.

Un projet fort intéressant à suivre, donc, durant l’année 2022.