De concert avec sa société mère Volvo, Polestar est sans doute l’un des constructeurs qui accordent le plus d’attention à son empreinte écologique. Que ce soit la traçabilité des matières utilisées dans les batteries ou l’usage de matériaux recyclés, on s’efforce de diminuer l’impact de la production automobile sur l’environnement. La marque poursuit également le but ultime depuis le début de l’année : la carboneutralité d’un modèle.

Publié le 17 déc. 2021
Charles René
Charles René La Presse

Pour ce faire, le constructeur tout électrique a annoncé la semaine dernière avoir mis sur pied une équipe affectée à ce défi qui se concentre sur l’ensemble du cycle de production du modèle, de la chaîne d’approvisionnement jusqu’à l’assemblage du produit lui-même ainsi que la logistique qui englobe le tout. Pour réussir, Polestar se prépare à faire un appel à la collaboration de divers acteurs tant du côté des sous-traitants que des chercheurs, des entrepreneurs et des gouvernements pour réussir la mission d’ici 2030. Un grand défi qui sera fort intéressant à suivre.

Avant-goût de deux modèles

Polestar a parallèlement dévoilé l’avant-goût de deux modèles qui grossiront sa gamme prochainement.

Des deux propositions, c’est sans doute le VUS Polestar 3 qui suscitera le plus d’intérêt. Celui qui évoluera dans une tranche de marché névralgique pour l’avenir de la suédoise sera lancé l’année prochaine. Le premier aperçu avance des dimensions semblables à celles d’un Volvo XC60 et une posture stylistique qui se veut plutôt dynamique. Il sera le premier modèle de la marque construit sur le sol américain dans l’usine de Charleston, en Caroline du Sud.

PHOTO FOURNIE PAR POLESTAR

Le Polestar 3

L’autre création, qui verra le jour celle-là en 2024, deviendra vraisemblablement le porte-étendard dynamique de la gamme. La Polestar 5 voit ses lignes inspirées directement de l’étude de style Precept et pourrait venir jouer les trouble-fête contre les Audi e-tron GT et Lucid Air de ce monde.

PHOTO FOURNIE PAR POLESTAR

La Polestar 5

Chose certaine, la première photo publiée du modèle présentant un profil fort sportif est probante.

Un peu plus de puissance pour la Polestar 2

Entre-temps, le seul modèle offert par le constructeur, la Polestar 2, pourra bénéficier d’un gain appréciable de puissance, à condition que l’acheteur débourse la somme exigée.

PHOTO FOURNIE PAR POLESTAR

La Polestar 2

Les propriétaires de la version à deux moteurs pourront augmenter de 67 ch la puissance combinée et le couple de 17 lb-pi pour 476 ch au total et 502 lb-pi. On n’a pas dévoilé la facture associée à cette mise à jour qui pourra se faire à distance, mais l’option coûtera environ 1000 euros (environ 1430 dollars canadiens) sur les marchés européens.

Polestar avance qu’elle sera offerte en Amérique du Nord dès le printemps prochain. Comme quoi l’époque où l’on devait sortir nos clés à cliquet pour espérer augmenter un tant soit peu la performance des autos semble de plus en plus s’éloigner.