Premier multisegment électrique d’une marque pionnière dans l’électrification, l’Ariya était fort attendu depuis plus d’un an. Comme pour bien d’autres modèles, son atterrissage chez les concessionnaires a été grandement perturbé par la pandémie de COVID-19. Nissan l’a présenté la semaine dernière au Salon de Los Angeles sous sa forme définitive, en détaillant la structure de modèles qui se veut tout de même complète.

Charles René
Charles René La Presse

Sans surprise, ce nouveau modèle, dont les dimensions sont similaires à celles d’un Nissan Rogue, sera proposé tant en version à traction qu’avec un rouage intégral optionnel. La livrée de base, nommée Engage, aura droit à la batterie de plus petite capacité, chiffrée à 66 kWh. C’est légèrement plus qu’une Nissan Leaf Plus. Elle alimente un moteur de 214 ch pour assurer une autonomie de 346 km.

PHOTO FOURNIE PAR NISSAN

Le Nissan Ariya 2023 sera proposé tant en version à traction qu’avec un rouage intégral optionnel.

La livrée Venture+ cherche à maximiser les kilomètres parcourus avec la combinaison d’un seul moteur de 238 ch et d’une batterie de 91 kWh. Cela permet, selon Nissan, d’atteindre 482 km. C’est nettement plus que le Volkswagen ID.4 (400 km) et ça se compare avantageusement au Ford Mustang Mach-E à deux roues motrices (483 km).

Trois versions à rouage intégral se partagent le calepin d’options avec les deux mêmes batteries proposées assignées aux variantes à deux roues motrices. Leur autonomie oscillera entre 330 km et 426 km. La puissance combinée des deux moteurs passe de 335 ch à 389 ch selon la déclinaison sélectionnée.

La capacité de recharge de l’Ariya sera limitée à 130 kW, ce qui est la norme de son segment. Seuls les Hyundai Ioniq 5 et Kia EV6 peuvent se targuer de se détacher nettement du peloton avec 350 kW de capacité.

Nissan n’a pas encore publié la tarification de son Ariya, mais on précise qu’il sera admissible aux mesures incitatives gouvernementales, ce qui sous-entend la possibilité que le prix de départ sera sous les 45 000 $. La précommande s’amorcera dès janvier.