(New York) Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a annoncé lundi avoir acquis 25 % des parts de la start-up développant des moteurs électriques pour bateaux Pure Watercraft, valorisé 600 millions de dollars par l’opération.

Agence France-Presse

L’investissement de GM équivaut donc à 150 millions de dollars, partagés entre des capitaux directs et des services fournis par le constructeur automobile comme l’accès à ses outils de production ou à son expertise en ingénierie, a précisé un porte-parole. Le groupe ne dévoile pas dans quelles proportions sont partagés les montants, a-t-il ajouté.  

PHOTO PURE WATERCRAFT

Un moteur électrique Pure Watercraft.

Fondé en 2011 par Andy Rebele et basé à Seattle, sur la côte ouest des États-Unis, Pure Watercraft propose des moteurs électriques à installer sur des bateaux à la place des habituels moteurs hors-bord, à partir de 16 500 dollars américains, ainsi que ses propres petits bateaux à moteur, à partir de 29 000 dollars américains.   

Pour GM, le rapprochement entre les deux entreprises « représente une nouvelle opportunité passionnante d’étendre (son) objectif zéro émission au-delà des applications automobiles » a commenté Dan Nicholson, responsable de l’électrification des activités du groupe, cité dans le communiqué.  

Le groupe de Detroit, qui a prévu au total d’investir 35 milliards de dollars dans les transports électriques et autonomes d’ici 2025, a en effet déjà noué des partenariats avec des entreprises du rail, du transport routier et de l’aéronautique pour développer des solutions de propulsion tout électrique.  

L’accord va permettre à Pure Watercraft de faire des « avancées technologiques importantes en matière d’autonomie et de recharge tout en augmentant les volumes de production », a souligné Andy Rebele.