Charles René
Charles René La Presse

On sait depuis des mois déjà qu’Acura orchestre le retour de son Integra, une icône des années 1990 qui a permis à la marque de séduire une jeune clientèle grâce à son dynamisme et à son précieux lien avec le conducteur. Le nouvel opus a finalement été dévoilé la semaine dernière, en marge du Salon de Los Angeles, dans sa composition presque définitive.

Voici donc l’Integra du XXIsiècle, officiellement présentée sous forme de « prototype », mais qui nous donne un avant-goût assez près de sa phase finale si l’on en juge par la stratégie des dévoilements récents d’Acura. Comme l’ont annoncé les esquisses publiées au courant des dernières semaines, la compacte remanie son positionnement avec une proposition à cinq portières présentant un hayon arrière peu incliné qui rappelle la première génération du modèle. C’est un hybride visuel entre un coupé et une berline traditionnelle.

PHOTO FOURNIE PAR ACURA

L’Acura Integra Prototype 2023 combine un coupé et une berline traditionnelle.

Du reste, c’est de l’Acura pur jus avec les phares à diodes multiples dits jewel eyes et la calandre en pentagone inversé mettant l’accent sur un immense logo de la marque. Des diodes décrivant une chicane de circuit ajoutent de l’originalité.

Quatre-cylindres et boîte manuelle

On a eu droit à des informations plutôt fragmentaires sur l’aspect technique du produit au cours de la présentation. Acura précise que le modèle sera mû par un quatre-cylindres de 1,5 L turbocompressé, le premier moteur non atmosphérique de l’histoire du modèle. Ce moteur, qui devrait vraisemblablement être le même que celui de la Honda Civic Si, pourrait gagner quelques chevaux au passage pour souligner le statut plus cossu de l’Integra. Il produit 200 ch et 192 lb-pi de couple sous le capot de la Civic.

PHOTO FOURNIE PAR ACURA

L’Acura Integra sera mû par un quatre-cylindres de 1,5 L turbocompressé.

Comme cela avait été annoncé, la boîte manuelle sera proposée aux côtés d’une autre transmission qui n’a pas été détaillée. L’Integra devrait logiquement avoir droit à une boîte automatique. Un différentiel à glissement limité se chargera pour sa part de diminuer la propension au sous-virage.

Le responsable de la marque Acura, Jon Ikeda, a par ailleurs avancé à la fin de la courte présentation que « c’était seulement un début », ce qui suggère la possibilité d’une version Type S. Celle-ci pourrait sans doute bénéficier des organes mécaniques de la Civic Type R, qui n’a pas encore été dévoilée sous sa dernière mouture.

Acura communiquera plus de détails au sujet de ce modèle fort attendu au courant de la première moitié de 2023. La marque avance un prix de départ d’environ 35 000 $, ce qui la place au niveau de l’actuelle ILX en matière d’accessibilité.