Charles René
Charles René La Presse

La marque sud-coréenne Hyundai a communiqué la semaine dernière la fourchette de prix d’un des modèles les plus importants de son histoire récente. L’Ioniq 5, qui aspire à devenir le premier véhicule électrique à grand volume du constructeur, va dépasser d’à peine quelques milliers de dollars les électriques d’entrée de gamme avec un format nettement plus polyvalent.

Ainsi, en échange de 44 999 $, l’acheteur pourra mettre la main sur une version à propulsion capable de parcourir 354 km avec sa batterie de 58 kWh et son moteur arrière de 225 ch. Cela lui permettra, de justesse, de bénéficier à la fois des mesures incitatives fédérales et provinciales soustrayant 13 000 $ après l’ajout des taxes de vente.

PHOTO FOURNIE PAR HYUNDAI

Pour 44 999 $, l’acheteur du Hyundai Ioniq 5 2022 pourra mettre la main sur une version à propulsion capable de parcourir 354 km avec sa batterie de 58 kWh.

Pour bénéficier de la batterie de plus grande capacité qui augmente l’autonomie à 480 km, il faut allonger 7000 $ de plus. C’est d’ailleurs dans cette version (Preferred Long Range) que cet Ioniq 5 aura le plus de kilomètres en banque. Les livrées à rouage intégral, dotées évidemment de deux moteurs électriques produisant 320 ch au total, pourront atteindre les 415 km à un prix d’entrée de 54 999 $.

Sous sa bouille néo-rétro singulière, l’Ioniq 5 a une architecture électrique pouvant soutenir 800 V et est compatible avec des bornes de recharge ultrarapides de 350 kW. C’est un atout peu négligeable qu’aucun concurrent direct ne propose pour le moment. Le temps de recharge est alors très limité, estimé à 18 minutes pour passer de 10 à 80 % sur ces bornes. Cela dit, elles sont encore très rares au Québec.

Les premiers exemplaires de l’Ioniq 5 arriveront chez les concessionnaires en décembre.