Découvrez les nouvelles qui ont marqué l’actualité de la dernière semaine dans le monde de l’automobile

Charles René
Charles René La Presse

Avec son iconique MX-5, sa Mazda3 et sa Mazda6, Mazda a longtemps bâti sa notoriété sur sa gamme de voitures avec comme axe de différenciation l’agrément de conduite. En excluant la Mazda6 actuelle, dont la production s’est achevée récemment, ces modèles demeurent au portfolio du constructeur, mais n’attirent plus les foules comme auparavant, un glissement marqué surtout du côté de la compacte Mazda3. Le petit constructeur japonais est bien au fait de la chose et s’apprête à faire le plein de VUS pour assurer sa rentabilité.

Mazda a dressé la semaine dernière les grandes lignes d’une stratégie d’expansion qui prendra forme au courant de 2022 et de 2023. Le point de départ de cette trame narrative s’appellera CX-50 et sera un tout nouveau VUS compact construit sur la plateforme de dernière génération du CX-30 dans une toute nouvelle usine d’assemblage codétenue avec Toyota à Huntsville, en Alabama. Mazda dévoilera ce modèle en novembre et amorcera sa commercialisation en janvier en parallèle du CX-5. Cette stratégie rappelle celle employée pour le CX-3, dont le parcours se poursuit malgré l’arrivée du CX-30.

Deux autres VUS complèteront la gamme Mazda plus tard avec comme mission de tracter le constructeur vers les segments de luxe. Le CX-90, VUS doté de trois rangées de sièges, remplacera le CX-9 avec un tout nouveau châssis à moteur longitudinal qui a été annoncé en 2019. Il sera mû par un six-cylindres en ligne turbocompressé ou un groupe hybride rechargeable dont les spécifications techniques n’ont pas été présentées. Ce modèle sera épaulé par le CX-70 qui présentera des dimensions moins imposantes sur ce même châssis.

Soulignons que rien n’a été précisé pour le moment quant à l’avenir de la berline intermédiaire Mazda6 qui devait, d’après des rumeurs persistantes, bénéficier de ce nouveau châssis à propulsion pour une percée dans le luxe.

PHOTO FOURNIE PAR MAZDA

Le Mazda MX-30

Le MX-30 hybride rechargeable officiellement en route

Mazda a en outre confirmé qu’une livrée hybride rechargeable du multisegment sous-compact MX-30 verra le jour au début de 2022. Pas de mot sur l’autonomie purement électrique estimée, mais il pourra s’appuyer sur une génératrice à moteur rotatif pour étirer les promenades. Avec la possibilité de parcourir à peine 161 km, la version électrique du MX-30 se verra probablement reléguée au second plan par cette livrée enfichable.

La marque japonaise reconfirme également son intention de lancer dès 2025 une nouvelle gamme électrique édifiée sur une plateforme modulaire distincte.