Quelques semaines après le Mazda CX-5, c’est maintenant au tour d’un concurrent allemand, le Volkswagen Tiguan, d’éliminer sa version d’entrée de gamme à deux roues motrices.

Charles René
Charles René La Presse

Le directeur des relations publiques de Volkswagen Canada, Thomas Tetzlaff, nous a spécifié que « moins de 2 % » des Tiguan vendus n’étaient pas équipés de la transmission intégrale, chose qui justifie évidemment cette décision.

Cela dit, ceci a évidemment un effet sur son prix. À 32 995 $, le Tiguan 2022 commandera une facture de départ plus élevée de 3200 $ lorsqu’on le compare à l’année-modèle 2021. L’acheteur devra aussi allouer par défaut un peu plus d’argent à son budget de carburant. La déclinaison à rouage intégral consomme 0,5 L de plus aux 100 km, soit 9,9 L/100 km contre 9,4 L/100 km pour la variante à traction.

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Le Volkswagen Tiguan 2022

Seuls les Mazda CX-5 et Subaru Forester adoptent une stratégie produit semblable dans le segment des VUS compacts. Les autres rivaux proposent une livrée à traction en entrée de gamme, dans un dessein d’accessibilité.

Toujours mû par un quatre-cylindres de 2 L turbocompressé produisant 184 ch et 221 lb-pi secondé par une boîte de vitesses automatique à huit rapports, le Tiguan est aussi légèrement révisé pour 2022. L’instrumentation numérique sera enchâssée de série et il reçoit l’apport d’un nouveau système d’infodivertissement accessible par le biais d’écrans tactiles de 8 po ou 10,25 po, selon les versions.

Le tout s’accompagne d’une partie avant légèrement redessinée avec l’accent mis sur la signature stylistique des diodes.

En ventes dès ce mois-ci.