(Turin) Le constructeur italien Fiat, qui fait partie du groupe Stellantis, a transformé sa légendaire piste d’essai sur le toit de son ancienne usine du Lingotto à Turin en immense jardin suspendu, tout un symbole pour une marque automobile décidée à prendre le virage électrique.

Agence France-Presse

« Il y a cent ans, ce lieu était un foyer de pollution, avec une piste d’essai secrète et inaccessible », qui est devenue désormais « le plus grand toit jardin d’Europe, ouvert à tous », a déclaré mercredi soir lors de son inauguration le directeur général de la marque, Olivier François.

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

La nouvelle Fiat 500 électrique à déjà connu des premiers succès, totalisant des ventes de plus de 40 000 exemplaires en Europe, dont 74 % en dehors de l’Italie, depuis son lancement en octobre 2020.  

, cédant sa place à Mirafiori, l’autre grande usine turinoise de Fiat. Le jardin s’étend sur une surface de 2,7 hectares, soit la taille de trois terrains de football.

La piste d’antan, où étaient testées les voitures Fiat dès qu’elles sortaient des chaînes de montage, sera désormais réservée exclusivement aux véhicules électriques ainsi qu’aux vélos et scooters.

Pour rivaliser avec Volkswagen, Renault ou Volvo, qui ont présenté d’ambitieuses feuilles de route électriques début 2021, Stellantis a annoncé en juillet son intention d’investir 30 milliards d’euros dans l’électrification de ses gammes d’ici 2025 et dans les logiciels.

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Des visiteurs arpentent La Pista 500, que Stellentis a transformé en jardin suspendu, sur le toit de son ancienne usine Fiat du Lingotto, à Turin. Plus de 40 000 plantes recouvrent désormais le toit de l’usine historique, construite entre 1916 et 1922, qui avait cessé sa production en 1982

À l’horizon 2030, avec une gamme « dotée presque à 100 % de versions électriques », le sixième constructeur mondial compte vendre plus de 70 % de voitures à faibles émissions (électriques ou hybrides) en Europe.

Fiat deviendra progressivement 100 % électrique « dès que le prix des voitures électriques approchera celui des thermiques », soit entre 2025 et 2030, selon Olivier François.

La nouvelle Fiat 500 électrique à déjà connu des premiers succès, totalisant des ventes de plus de 40 000 exemplaires en Europe, dont 74 % en dehors de l’Italie, depuis son lancement en octobre 2020.  

Au total, Fiat a « vendu un million de véhicules depuis le début de l’année 2021 », en hausse de 36 %, devenant ainsi « la marque leader du groupe Stellantis », a annoncé M. François, se disant « optimiste » pour l’avenir « après dix années extrêmement difficiles ».

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

« Il y a cent ans, ce lieu était un foyer de pollution, avec une piste d’essai secrète et inaccessible », qui est devenue désormais « le plus grand toit jardin d’Europe, ouvert à tous », a déclaré mercredi soir lors de son inauguration le directeur général de la marque, Olivier François.

« Mon objectif est de consolider cette tendance pour le reste de l’année, malgré la pénurie de semi-conducteurs », et de « maintenir notre part de marché de 5 % en Europe », a-t-il expliqué.

« À partir de 2023, Fiat dévoilera au moins un nouveau modèle par an, chacun étant décliné en version entièrement électrique », a-t-il promis.

Fiat a également inauguré Casa 500, un nouveau musée installé sur le toit du Lingotto dédié à l’icône de la marque, retraçant l’histoire de la célèbre petite voiture italienne aux formes arrondies.