Il y a un peu plus de 20 ans, Subaru nous présentait la toute première itération à traverser le Pacifique de son Impreza WRX. La raison d’être de cette compacte sportive était claire : donner les moyens de ses ambitions à la placide Impreza grâce à une mécanique turbocompressée et à un rouage intégral à prise constante inspirés du monde du rallye, une discipline fétiche du constructeur. Si son étoile a sans doute perdu un peu de son éclat avec le temps en raison de la timide évolution du modèle, Subaru veut maintenant la polir avec une toute nouvelle génération.

Charles René
Charles René La Presse

Malgré une ressemblance indéniable avec la génération actuelle, cette WRX 2022 est dans les faits une toute nouvelle voiture construite sur la plateforme modulaire Subaru Global Platform. Celle-ci assure l’ossature de l’Impreza depuis… 2017. Oui, c’est contre-intuitif, surtout pour une livrée qui se veut la carte de visite dynamique du modèle. Qu’à cela ne tienne, Subaru précise que cette migration vers ce châssis faisant un plus grand usage d’adhésifs permet une augmentation de la résistance à la torsion de 28 %. La rigidité augmente à 75 % au niveau des points d’attache des suspensions. Il faudra évidemment en prendre le volant, doté d’une nouvelle crémaillère, pour constater les effets, car l’ancienne WRX était déjà plutôt résiliente.

PHOTO FOURNIE PAR SUBARU

L’habitacle de la Subaru WRX 2022

Sur le plan stylistique, on ne réinvente pas la roue ici. Prenant toujours comme base l’Impreza, cette WRX semble curieusement vouloir se donner des airs de multisegment avec ses bas de caisse et pourtours des ailes composés de plastiques mats. On la reconnaît cependant toujours par sa fente découpée sur son capot assurant le refroidissement de l’échangeur thermique et ses quatre pots d’échappement à l’arrière. L’habitacle a aussi été entièrement rénové et obtient l’écran vertical de 11,6 po que l’on trouve dans d’autres modèles de la marque.

Un tout nouveau moteur

Cette WRX 2022 retient toujours les services d’un quatre-cylindres à plat dont la cylindrée passe de 2 L à 2,4 L. Malgré ce gain appréciable en volume, la puissance ne grimpe que de 3 ch, alors que le couple reste identique. Par l’usage de cette nouvelle mécanique, les ingénieurs se sont surtout concentrés sur la manière dont cette puissance et ce couple sont produits, ce rend qui la voiture plus prompte en accélération, précise le constructeur. La boîte manuelle à six rapports sera toujours proposée, tout comme une transmission à variation continue qui a été évidemment révisée.

PHOTO FOURNIE PAR SUBARU

La Subaru WRX conserve ses quatre pots d’échappement à l’arrière.

Pour encadrer le tout, la compacte mise toujours sur un rouage intégral à prise constante qui fait la renommée du constructeur. On ne précise pas encore cependant si des modifications y ont été apportées sur le plan mécanique. Les amortisseurs de série auront quant à eux un plus grand débattement, ce qui appuie une meilleure stabilité du véhicule, selon Subaru. Le constructeur nous a précisé que l’amortissement adaptatif, dont la version américaine pourra être pourvue, ne sera pas offert au Canada pour le moment.

La Subaru WRX 2022 sera commercialisée au Canada dès l’année prochaine.