Elon Musk, grand patron du constructeur américain Tesla, a annoncé la semaine dernière sur Twitter qu’il avait l’intention d’ouvrir son réseau de bornes Supercharger aux autres véhicules électriques d’ici la fin de l’année.

Charles René
Charles René La Presse

Tesla était déjà en pourparlers avec entre autres les gouvernements allemand et norvégien pour assurer la démocratisation de son réseau, qui est actuellement réservé aux véhicules de sa marque. Précisons qu’Elon Musk a souvent tendu la main aux autres marques automobiles depuis 2014 pour permettre un usage élargi de ses bornes et avait déclaré en décembre 2020 vouloir les rendre accessibles aux autres véhicules électriques.

Tesla devra entre-temps adapter ses bornes nord-américaines afin qu’elles soient compatibles avec les prises CCS, puisqu’elles sont actuellement uniquement outillées des prises Tesla. Les bornes québécoises de l’entreprise ont une capacité de 150 kW, ce qui diminue énormément le temps de recharge des véhicules électriques compatibles avec la recharge rapide. Il sera intéressant de voir à quel tarif sera fixée leur utilisation. À titre comparatif, le Circuit électrique demande 12,06 $ par heure de recharge pour la plupart de ses bornes rapides, qui sont cependant limitées à 50 kW ou à 100 kW.

Chose certaine, cette annonce est une excellente nouvelle pour les ambitions d’électrification de la province. Ce réseau permettra d’appuyer la commercialisation de nombre de modèles de dernière génération à grande autonomie. Il y a actuellement plus de 25 000 bornes Supercharger dans le monde.