Alors que le Toyota RAV4 Prime œuvre dans un sous-segment où la concurrence se fait encore rare, Hyundai a présenté des éléments d’explication supplémentaires en lien avec son Tucson hybride rechargeable.

Charles René Charles René
La Presse

Le VUS compact, qui prendra le chemin des concessionnaires dans le courant de l’été, aura une autonomie électrique estimée de 51 km, ce qui est légèrement sous les 68 km avancés par le RAV4 Prime et près des 60 km du Ford Escape hybride rechargeable, selon le protocole de mesure américain (EPA).

Entièrement revue, cette nouvelle génération du Tucson embarquera un quatre-cylindres de 1,6 L turbocompressé dont la puissance totale se situe à 261 ch. Une boîte automatique à six rapports se charge de guider le tout. Le moteur électrique puise quant à lui son énergie dans une batterie de 13,8 kWh.

Fait intéressant, cette version hybride rechargeable sera outillée de série du rouage intégral. Hyundai avance toutefois une cote de consommation combinée de 7,8 L/100 km, ce qui est nettement moins frugal que les 6 L/100 km du RAV4 Prime.

Le constructeur coréen se garde pour le moment de dévoiler la fourchette de prix de ce nouveau venu. On devrait cependant s’attendre à ce qu’il s’approche des 47 329 $ (tous frais inclus) de son concurrent japonais, somme qui ne tient pas compte des mesures incitatives gouvernementales.