Occupé à jeter les bases de sa stratégie d’électrification, le constructeur Hyundai a annoncé la semaine dernière qu’il offrira dès 2021 une version hybride de son populaire Santa Fe, en plus de revoir entièrement l’offre mécanique du modèle derrière sa calandre redessinée.

Charles René Charles René
La Presse

Composé d’un quatre-cylindres de 1,6 L turbocompressé couplé à une boîte automatique (six rapports) et appuyé par un démarreur-alternateur et un moteur électrique de 59 ch, ce groupe hybride produira une puissance maximale de 225 ch. Il animera un rouage intégral de série. Hyundai n’a cependant pas avancé les chiffres concernant sa consommation de carburant. Une version hybride rechargeable sera proposée dès la fin de 2021.

Hyundai revoit aussi sa proposition pour les versions à moteurs conventionnels. Un nouveau quatre-cylindres de 2,5 L à injection directe (191 ch) et multipoint fait son introduction avec une boîte automatique à huit rapports de série. Le quatre-cylindres turbocompressé optionnel est aussi remplacé par un moteur de plus forte cylindrée (2,5 L comparativement à 2 L), mais plus frugal et produisant 277 ch et 311 lb-pi de couple domptés par une boîte automatique à double embrayage de huit rapports.

Le Santa Fe 2021 sera commercialisé dès la fin de l’année 2020. La version hybride sera pour sa part proposée dès l’aube de l’année prochaine.