Charles René Charles René
La Presse

Mercedes-Benz a confirmé la semaine dernière qu’elle lancera en 2021 une version entièrement électrique de sa berline porte-étendard Classe S.

Cette nouvelle version, qui sera baptisée EQS, sera dans les faits un modèle réellement distinct sur le plan technique de la Classe S mue par des moteurs thermiques. Elle introduira une nouvelle plateforme électrique qui sera employée par diverses créations de la marque à l’étoile.

Le constructeur s’est évidemment gardé d’aller trop dans les détails, cette EQS n’ayant pas encore été officiellement dévoilée. On sait toutefois qu’elle aura une autonomie maximale de 700 km, selon le cycle de mesure européen (WTLP), ce qui la positionnera en position avantageuse face à la Tesla Model S Long Range Plus (647 km).

Son design sera inspiré de l’étude de style Vision EQS présentée l’année dernière au Salon de Francfort. Mercedes-Benz le qualifie d’ailleurs déjà de révolutionnaire pour son segment, avec un habitacle très avancé et un profil en arc.

Offensive électrique VUS/berlines

Alors que la Classe S est le noyau de l’offensive électrique de Mercedes-Benz, d’autres modèles s’assureront d’agrandir son empreinte sur cette plateforme. La marque allemande a l’intention de lancer une version VUS de l’EQS ainsi qu’une berline intermédiaire, l’EQE, qui aura elle aussi une livrée surélevée pour satisfaire la demande.

Le VUS EQC, qui devait être lancé plus tôt cette année en Amérique du Nord, se fait par ailleurs toujours attendre. Mercedes-Benz dévoilera toutefois sous peu les EQA et EQB, des variantes électriques des multisegments sous-compacts GLA et GLB.