Le 2 août 2009, Nissan a révélé à la face du monde la Leaf, son premier véhicule électrique. Onze ans plus tard, Nissan aborde un nouveau chapitre avec la présentation de l’Ariya. Ce modèle de série étroitement dérivé de l’étude conceptuelle du même nom et présenté au dernier Salon automobile de Tokyo est attendu dans les concessions canadiennes de la marque au cours de l’année 2021.


Éric Lefrançois Éric Lefrançois
Collaboration spéciale

Le distributeur canadien communiquera les tarifs de ce modèle à une date ultérieure, une fois les négociations terminées avec la maison mère.

Faute de révéler sa structure de prix et la nomenclature de sa gamme, l’Ariya dit (presque) tout de ses caractéristiques techniques. Conçue à partir d’une feuille blanche, l’architecture est une réalisation de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. On peut donc présumer que ses marques (y compris Infiniti) l’utiliseront également dans un avenir prochain. Baptisée CMF-EV, cette plateforme cale à son plancher les batteries dont la capacité variera de 65 kWh (218 chevaux) à 90 kWh (242 chevaux). Deux configurations seront offertes quant au mode d’entraînement (traction et intégral). La version tractée compte un seul moteur alors que la déclinaison 4ORCE (intégral) en a deux. La présence d’un second moteur entraînera une réduction de 54 litres de la contenance du coffre. Son volume optimal est de 467 litres.

Conscient que le temps de recharge est devenu un sujet de préoccupation de nombreux consommateurs, le constructeur japonais abandonne le connecteur CHAdeMO, au profit du CCS Combo. La puissance de charge rapide est annoncée pour 130 kW. À noter que la recharge de niveau 2 est limitée à 7,2 kW. Nissan estime que l’autonomie de ce véhicule oscillera entre 321 et 482 kilomètres, selon la configuration retenue.

Plus courte que les Mustang Mach E et Tesla Model Y, deux de ses rivales présumées, l’Ariya prétend pouvoir accueillir cinq personnes à son bord dans un décor très épuré. Nissan annonce également que cet utilitaire comporte toutes les avancées du constructeur nippon en matière de sécurité active, y compris le dispositif de conduite semi-autonome ProPILOT Assist 2.0.