Les technologies hybrides rechargeables que mettent au point des constructeurs automobiles comme Toyota et General Motors ont été vivement critiquées par différents porte-parole du groupe japonais Honda.

Alain McKenna, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Signe que la Chevrolet Volt et la prochaine génération de Toyota Prius font craindre le pire aux marques rivales, tant le vice-président de Honda Canada, Jerry Chenkin, que le responsable de la R&D au sein du groupe japonais, s'en prennent de front à la motorisation électrique en général, et en particulier à la pile au lithium-ion de ces deux véhicules concepts.

 

En entrevue avec l'agence de presse américaine Bloomberg, Masaaki Kato a soutenu que cette technologie n'est pas encore assez efficace pour devenir une solution écologique pour le grand public.

 

«Les voitures possédant une pile au lithium-ion ne vont pas satisfaire la plupart des automobilistes parce qu'elles coûtent cher et ne contiennent même pas la moitié de l'énergie que procure un poids équivalent de carburant.»

De son côté, M. Chenkin estime que ces piles ne sont pas particulièrement bonnes pour l'environnement.