American Motors (Eagle) et Subaru (Outback) avaient déjà tenté, sans succès, cette étrange expérience de métamorphoser une berline en coureur des bois. Alors, qu'est-ce qui pousse aujourd'hui Volvo à tenter pareil métissage? À remettre, à peu de frais, sous les feux des projecteurs une berline en fin de carrière? Cette explication tient la route, mais il y a sans doute aussi cette volonté de trouver une formule susceptible de relancer ce style de carrosserie, jadis référence absolue du monde automobile.

Mis à jour le 11 janv. 2019
Éric LeFrançois LA PRESSE

Solution de rechange originale aux utilitaires qui pullulent sur le marché, la S60 Cross Country a, pour cette raison seulement, raison d'exister. D'autant plus que sa (très) faible diffusion en fera sans doute aussi un objet de convoitise auprès des consommateurs soucieux de se distinguer de la masse. Voilà pour le positif. 

Le négatif, maintenant. Aussi unique soit-elle, la S60 Cross Country ne parvient pas à justifier la somme qu'elle commande. Plus coûteuse qu'une XC70, pourtant beaucoup plus polyvalente et plus pratique, la S60 Cross Country facture, en outre, moyennant supplément, plusieurs dispositifs de sécurité active, lesquels représentent pourtant le fonds de commerce de ce constructeur. 

Comment expliquer que les capteurs d'angles morts, le détecteur transversal de circulation en marche arrière et les alertes de stationnement entraînent un déboursé supplémentaire de 1000 $? Et ce n'est pas tout, il faut allonger 1600 $ additionnels pour retenir notamment les services d'un régulateur de vitesse intelligent et d'un système d'alerte pour les piétons. Voilà donc 2600 $ en options que Volvo, en tant que précurseur d'un certain nombre de ces technologies, devrait carrément offrir gratuitement à sa clientèle. Idem pour l'autre groupe «climatique» d'options. 

Une marque d'origine scandinave ne devrait-elle pas offrir de facto un volant et une banquette arrière chauffants?

Cela dit, hormis sa garde au sol digne de celle d'un utilitaire pur jus - celle-ci est de 201 mm -, ses jantes ornées du sigle XC et un discret bandeau noir portant l'inscription «Cross Country» posé au-dessus des sorties d'échappement, il s'agit bien d'une S60. Une berline aux proportions toujours élégantes, mais aux dimensions aujourd'hui un peu trop compactes - y compris le volume du coffre - pour rivaliser avec ses rivales, toutes plus modernes.

À bord, la S60 Cross Country perpétue le savoir-faire et le bon goût Volvo : console flottante et baquets que l'on jurerait moulés sur soi. Garde au sol plus élevée est aussi synonyme de position de conduite surélevée et, sans offrir une vue dominante sur tout ce qui vous entoure, la S60 Cross Country a le mérite de vous mettre ici plus en confiance. Le baquet enveloppant de cette Volvo laisse toutes les possibilités de s'asseoir confortablement - mais de façon un peu trop relaxe en raison d'un manque de support latéral - et sa colonne de direction est réglable aussi bien en hauteur qu'en profondeur. Le tableau de bord incorpore des jauges présentant un affichage clair et de lecture facile ainsi qu'un ensemble d'accessoires parfaitement intégrés. Comme les commandes on ne peut plus conviviales de la climatisation automatique. En revanche, d'autres commandes exigent une période d'acclimatation, comme les réglages des différents dispositifs au moyen de l'ordinateur de bord, qui s'affiche sur un écran un peu trop petit selon les normes actuelles.

On lève le pied

Le rouage intégral de la suédoise est du genre «à ne prendre aucun risque». La moindre dérive est immédiatement corrigée. Si vous aimez conduire, ce système vous paraîtra un peu contraignant. En revanche, si la conduite hivernale vous donne des boutons, alors là, vous apprécierez son empressement à se mettre en action.

Sur le plan des performances pures, le cinq-cylindres en ligne de Volvo offre un rendement adéquat, sans plus. Il existe actuellement sur le marché - et chez Volvo aussi - des mécaniques de plus faibles cylindrées offrant des accélérations plus vives, des relances plus musclées et une meilleure consommation que ce cinq-cylindres que Volvo compte mettre prochainement à la retraite. Tout comme sans doute la boîte automatique à six rapports qui l'accompagne. Dans le cadre d'une utilisation normale, celle-ci se révèle exquise et file le parfait bonheur avec le moteur qui l'accompagne. Cependant, dès que le conducteur sort le fouet, elle s'affole. Elle manque alors de vivacité et tire mollement sur ses rapports.

Sur la route, la S60 Cross Country se révèle une routière confortable et agréable à vivre. Cependant, dès le premier virage, on note immédiatement que l'équilibre si finement atteint par la S60 «régulière» se trouve compromis. Garde au sol plus élevée égale aussi centre de gravité plus élevé, et la S60 Cross Country suinte à grosses gouttes pour trouver le bon rythme sur un parcours tourmenté. Pour ajouter à cet inconfort, ajoutons que la direction - au demeurant d'une belle précision et d'une grande douceur - manque de linéarité. L'autre talon d'Achille de cette Volvo réside dans son fort rayon de braquage, qui rend l'exécution de certaines manoeuvres parfois très pénible. En d'autres mots, elle braque mal. Et son train arrière encaisse aussi difficilement les grosses déformations de la chaussée. Imaginez ce que ce sera dans les bosquets et les fossés...

______________________________________________

L'essentiel

Marque/Modèle: Volvo S60 2016

Version: Cross Country

Prix: 49 950 $

Frais de transport et de préparation: 1815 $

Garantie de base: 4 ans / 80 000 km

Consommation réelle: 11,3 L/100 km

Pour en savoir plus: www.volvocars.com/fr-ca



Technique

Moteur: L5 DACT 2,5 L turbo

Puissance: 250 ch à 5400 tr/min

Couple: 266 lb-pi entre 1800 et 4200 tr/min

Poids: 1755 kg

Rapport poids-puissance: 7,02 kg/ch

Mode: Intégral

Transmission de série: Automatique six rapports

Transmission optionnelle: Aucune

Direction / Diamètre de braquage: Crémaillère / 11,3 m

Freins av.-arr.: Disque / Disque

Pneus av.-arr.: 235 / 40R18

Capacité du réservoir / Essence recommandée: 67,5 L / Ordinaire

Nous aimons

• Version familiale plus accessible et plus polyvalente

• Fiabilité éprouvée

• Confort de conduite

Nous aimons moins

• Déclinaison berline sans intérêt

• Dynamique troublée par une garde au sol plus élevée

• Sécurité active offerte en option