Les ambitieux plans d'électrification du groupe allemand Volkswagen sont déjà amorcés, mais comme a déjà averti son PDG, ce ne sera pas un virage abordable ni même instantané. Et maintenant, on sait qu'il faudra attendre au moins cinq ans avant de voir une première voiture électrique « abordable » signée du logo de la société de Wolfsburg.

ALAIN MCKENNA LA PRESSE

La semaine dernière, Herbert Diess, président du conseil du groupe VW, a ainsi présenté la MEB, une plateforme à partir de laquelle il sera possible de produire les petites citadines électriques qui composeront l'offre d'entrée de gamme pour ses 70 modèles tout électriques prévus à l'agenda d'ici 2028.

Sauf que pour atteindre un prix de détail sous les 20 000 euros (30 000 $CAN), il faudra faire certains compromis. Un de ceux-là est d'utiliser une batterie aux dimensions plus modestes, qui ne fournira qu'un maigre total de 200 km d'autonomie par charge, précise le constructeur.

Et comme ce véhicule dérivé du prototype I.D. générera une moins grande marge de profit, il arrive au bas de la liste des priorités du groupe allemand. Alors sa mise en marché ne surviendra pas avant 2023.

Une stratégie de commercialisation qui n'est pas sans rappeler la façon de procéder de Tesla, avec sa Model 3...