Le géant japonais Toyota a décidé de donner accès gratuitement à près de 24 000 brevets liés au développement de ses technologies hybrides déposés au cours des 20 dernières années.

CHARLES RENÉ LA PRESSE

Cette initiative, qui sera maintenue jusqu'en 2030, vise à démocratiser l'hybridification des véhicules pour lutter contre les changements climatiques. Selon Reuters, les batteries au lithium-ion ne sont cependant pas incluses dans ces brevets publics.

Moyennant rétribution, Toyota pourra fournir de l'appui technique aux marques rivales désirant employer ses composants hybrides. Inutile de dire que ce projet aura un effet grandement bénéfique sur l'image de marque du constructeur, déjà considéré comme un pionnier en matière d'hybrides.

Toyota avait rendu publics en 2015 5680 brevets portant sur les piles à combustible.