Ça fait des années que les constructeurs automobiles (et de nombreux automobilistes) fantasment à voix haute sur des voitures dotées de connexions véritablement à haute vitesse. General Motors affirme qu'on y est presque.

Denis Arcand LA PRESSE

La firme de Detroit a suscité beaucoup d'intérêt au Congrès mondial du mobile, la semaine dernière à Barcelone, en annonçant que certains modèles 2015 de Buick, Cadillac, Chevrolet et GMC seront dotés de connexions 4G LTE lors des lancements de 2014. La capacité sera par la suite étendue à tous les modèles GM.

Les cellules-radios 4G seront installées en usine et permettront d'accéder à l'internet haute vitesse dans la voiture - donc des téléchargements rapides à l'avant et la vidéo en continu sur deux terminaux pour les passagers arrière.

GM est le premier constructeur à annoncer une stratégie qui prévoit l'installation du 4G dans tous ses modèles en équipement de base. Le terme 4G est l'abréviation de «4e génération» de réseaux de télécommunication mobile.

Le 4G LTE (Long-Term Evolution) est souvent surnommé «3,9G», parce que son débit d'environ 300 Mbit/s théoriques en réception n'est pas aussi rapide que le «vrai 4G», qui implique une capacité de 1 Gbit/s dans les deux sens, dans un véhicule à l'arrêt (beaucoup moins rapide en mouvement).

Le 4G LTE promis par GM sera tout de même une grande amélioration par rapport au 3G, actuellement la norme dans les téléphones intelligents. Le 4G LTE-Advanced, plus rapide que le LTE, est actuellement à l'essai dans quelques pays et n'est pas attendu, dans ses premières versions commerciales, avant 2014 ou 2015.