On l'attendait depuis quelques mois, la voici en livrée finale. Honda a récemment dévoilé la 10e cuvée de sa populaire Civic en version berline. La voiture la plus vendue au Canada ces 17 dernières années a été complètement refondue pour l'année-modèle 2016, autant sur le plan esthétique que mécanique.

Publié le 29 sept. 2015
Charles René LA PRESSE

On constate que les designers du constructeur japonais ont taillé une Civic plus audacieuse sur le plan du design. Comme annoncé par l'étude de style présentée en avril dernier au salon de New York, la compacte nous regarde de manière plus incisive avec ses phares plus fins se fondant à la calandre et un capot d'allure plus costaude. Plus grosse, la compacte gagne en outre 50 mm en largeur et table sur un empattement étiré d'une trentaine de millimètres. Cela a d'ailleurs permis d'augmenter l'espace pour les jambes à l'arrière et le volume du coffre, qui croît à 428 L (contre 353 L).

C'est d'ailleurs vers l'arrière que les changements stylistiques sont particulièrement palpables, avec une ligne de toit qui s'abaisse très doucement, un peu à la manière d'une BMW Série 3 GT. Il y a aussi les feux arrière en C qui ajoutent une touche de différenciation.

Deux nouveaux moteurs

La Civic disposera dorénavant d'un quatre-cylindres de 2 L atmosphérique comme moteur de série, un bond de 200 cc par rapport au 1,8 L de l'actuelle génération. Sans dévoiler sa puissance, Honda soutient qu'il sera le moteur de base le plus puissant jamais offert dans une Civic, ce qui n'est pas un réel exploit compte tenu de sa puissance pas si élevée (143 ch).

Honda offrira de plus un moteur turbocompressé optionnel, un quatre-cylindres de 1,5 L qui s'inscrit dans la mouvance de la suralimentation chez les compactes. Aucun mot sur le nombre de chevaux qu'il délivrera. Des rumeurs font état d'une troisième mécanique qui s'ajouterait au menu (quatre-cylindres 2 L turbo).

Trois carrosseries, deux variantes performantes

Outre cette carrosserie à quatre portières, Honda dévoilera prochainement une composition à deux portières. Le constructeur introduira aussi une configuration à cinq portières, une corde supplémentaire à l'arc du modèle pour concurrencer les rivales qui offrent déjà le hayon.

Pour l'offre sportive, la livrée Si reviendra sans surprise pour se faire doubler par une version encore plus performante nommée Type-R, une première canadienne pour cette étiquette connue chez les amateurs de la marque. Si l'on se fie à la variante européenne de cette livrée, elle pourrait disposer de près de 310 ch pour convaincre le public.

La version berline, quant à elle, ouvrira le bal dès cet automne chez les concessionnaires canadiens. Nul doute que le constructeur a mis les bouchées doubles pour cette 10e cuvée. Elle sera à suivre.