Changement de garde à la tête de Ford Canada. David Mondragon laisse sa place à une femme, Dianne Craig.

Sébastien Templier LA PRESSE

Native de Buffalo et travaillant chez Ford depuis 25 ans, Dianne Craig remplacera le 1er novembre David Mondragon qui occupait ce poste de président et chef de la direction de Ford Canada depuis août 2008.

«La contribution de David Mondragon à notre filiale canadienne ces trois dernières années a été significative. Il a dirigé l'équipe lors de l'une des périodes les plus tumultueuses de l'industrie et a fait croître nos activités, nous apportant de nouveaux clients», a réagit par communiqué Mark Fields, président de Ford Amériques.

Sous la gouverne de Mondragon, Ford est devenu le numéro 1 des ventes au Canada. Le constructeur est sur le point de boucler sa deuxième année consécutive en tête des ventes, grâce aux performances sur le marché de ses camions légers et de ses VUS entre autres.

Si Ford Canada ne doit pas ses chiffres à un seul homme, force est de constater que David Mondragon a eu énormément d'influence sur la performance du constructeur de ce côté-ci de la fontière. «Il a réussi à faire de Ford Canada un joueur important sur le marché, il connaissait extrêmement bien les préférences des Canadiens et il a pris position dans les débats publics», commente Yan Cimon, professeur au département de Management de l'Université Laval.

Ce spécialiste de l'industrie automobile rappelle que traditionnellement, le numéro 1 d'une filiale comme Ford Canada joue «un rôle important, voire déterminant» dans la réussite ou l'échec d'un constructeur.

David Mondragon devient directeur général du marketing pour les marques Ford et Lincoln aux États-Unis. Une évolution qui paraît logique pour ce Californien de 51 ans.

Sa successeure, Dianne Craig, était quant à elle depuis mars 2009 directrice générale de la zone sud-est des États-Unis, qui couvre les États de Caroline-du-Nord, Caroline-du-Sud, Floride, Géorgie et Alabama. Détentrice d'une maîtrise en Administration des affaires, elle a beaucoup oeuvré auprès des concessionnaires, ainsi qu'en vente et marketing. Sa nomination semble être «une belle promotion», selon M. Cimon.