«Au cours des 18 derniers mois, nous avons eu des ennuis avec des groupes de coureurs amateurs qui se réunissaient par groupes allant de 50 à 500 véhicules», explique la police du Nottinghamshire dans un récent communiqué. Selon les représentants de l'ordre, les jeunes de la région se retrouvent pour faire des courses souvent arrosées sur toutes sortes d'engins.

Ludovic Hirtzmann COLLABORATION SPéCIALE

«Au cours des 18 derniers mois, nous avons eu des ennuis avec des groupes de coureurs amateurs qui se réunissaient par groupes allant de 50 à 500 véhicules», explique la police du Nottinghamshire dans un récent communiqué. Selon les représentants de l'ordre, les jeunes de la région se retrouvent pour faire des courses souvent arrosées sur toutes sortes d'engins.

Les habitants se sont plaints à de multiples reprises. La ville a donc décidé d'interdire les regroupements et les courses comprenant plus de cinq véhicules pour les deux prochaines années. Les contrevenants seront condamnés à des peines pouvant atteindre deux ans de prison.

La police britannique a bien essayé de surveiller les jeunes avec un hélicoptère, mais les résidants des quartiers avoisinants se sont vite plaints que le bruit de l'hélicoptère était tout aussi insupportable. Après tout, si le Nottinghamshire fut le lieu du poète Lord Byron, c'est aussi celui de la fameuse forêt de Sherwood où l'on retrouvait le non moins célèbre Robin des Bois.

Pour en savoir plus www.nottinghamshire.police.uk www.nottinghamshire.gov.uk