Même si les compactes de base semblent constituer des aubaines alléchantes - certaines sont vendues sous la barre des 16 000$ -, il est faux de croire qu'il s'agit de véhicules populaires auprès des consommateurs, dont les étudiants ou les familles en quête d'un deuxième véhicule familial. Selon les concessionnaires interrogés, les modèles «tout nu» à boîte manuelle, sans climatiseur et sans groupes électriques, vendus sur le marché québécois sont essentiellement des sous-compactes. Ainsi, les acheteurs de ce type de voitures sont habituellement des entreprises qui fournissent un véhicule à leur employé ou qui s'en servent comme véhicule de livraison, et les compactes ne font pas partie de leur liste d'achat.

Jean-François Guay COLLABORATION SPéCIALE

Même si les compactes de base semblent constituer des aubaines alléchantes - certaines sont vendues sous la barre des 16 000$ -, il est faux de croire qu'il s'agit de véhicules populaires auprès des consommateurs, dont les étudiants ou les familles en quête d'un deuxième véhicule familial. Selon les concessionnaires interrogés, les modèles «tout nu» à boîte manuelle, sans climatiseur et sans groupes électriques, vendus sur le marché québécois sont essentiellement des sous-compactes. Ainsi, les acheteurs de ce type de voitures sont habituellement des entreprises qui fournissent un véhicule à leur employé ou qui s'en servent comme véhicule de livraison, et les compactes ne font pas partie de leur liste d'achat.

Un climatiseur avant tout

Chez Hyundai, on estime que les ventes d'Elantra GL sans climatiseur représentent moins de 10% des ventes. Avec l'arrivée des chaleurs estivales, la demande devrait passer sous les 5%. Vendue 15 595$, une Elantra GL coûtera 1200$ de plus avec un climatiseur. À ce prix, il est plus avantageux de débourser 17 795$ pour une Elantra équipée du groupe «Confort» qui comprend le climatiseur, les glaces électriques, les rétroviseurs chauffants à réglage électrique et le système de téléverrouillage des portières. Même son de cloche chez Toyota où l'option de la climatisation et des serrures électriques fait grimper la facture de la CE de 2 000$. Par ailleurs, si les acheteurs ont un budget à respecter, il semble que la majorité d'entre eux n'hésitent pas à se priver de la boîte automatique (une option variant de 1000 à 1200$) pour profiter de la climatisation et du groupe électrique.

Nissan affiche des statistiques comparables puisque la Sentra 2.0 de base à 16 798$ (sans climatiseur) représente moins de 5% des ventes. Les chiffres sont similaires chez Honda. Toutefois, on convient qu'à 16 980$, la Civic DX est probablement la compacte d'entrée de gamme dont l'équipement de série est le plus complet avec des freins ABS, des glaces et des rétroviseurs électriques. Toutefois, l'option du climatiseur à 2011$ laisse perplexe et il semble évident qu'il est préférable de choisir la version DX-G dont l'équipement de série comprend la climatisation et le groupe électrique pour 2200$ de plus. Chez Mitsubishi, il est encore trop tôt pour se prononcer sur la popularité de la Lancer DE livrée sans climatiseur. Toutefois, les chiffres de ventes devraient être similaires aux autres constructeurs.

Somme toute, aucune compacte de base n'offre en équipement de série l'accessoire le plus convoité de tous : le climatiseur. L'acheteur devra donc se résoudre à opter pour un groupe d'équipements pour profiter de la climatisation en été.

En avoir pour son argent

Si on compare le rapport prix/équipement d'une compacte de base à celui d'une sous-compacte de luxe de la même marque (voir le tableau), on remarque qu'il est nettement plus avantageux de se procurer une sous-compacte. Si l'exercice semble moins évident entre une Civic DX et une Fit Sport (à cause de son prix élevé), le constat semble plus concluant entre la Sentra 2.0 et la Versa 1.8 SL, la Hyundai Elantra GL et l'Accent GS Luxe, alors que les sous-compactes en offrent plus pour le même argent.

Qui plus est, le propriétaire d'une sous-compacte fera des économies appréciables, notamment, au niveau de la consommation d'essence, des primes d'assurance, et des pneumatiques (habituellement, les sous-compactes sont chaussées de pneus de 14 pouces alors que les compactes roulent sur des pneus de 15 ou 16 pouces plus dispendieux à remplacer). Sans oublier que l'acheteur pourra profiter d'un rabais de 1000 $ du programme gouvernemental «écoAuto» à l'achat d'une voiture neuve (dont bénéficie la Toyota Yaris) ou du nouveau programme Honda qui donne 1000 $ de rabais à l'acheteur d'une Fit (en riposte au programme «écoAuto»).

En contrepartie, l'acheteur d'une sous-compacte devra se résoudre à faire quelques concessions au niveau du confort et de la sécurité. Quant aux critères de l'apparence et de l'agrément de conduite, certaines sous-compactes à hayon sont plus mignonnes que leur grande soeur compacte (c'est selon, on s'entend!) et offrent de meilleures prestations sur la route. Sans oublier leurs coffres à bagages qui sont pour la plupart plus pratiques.

En d'autres mots, aimeriez-vous mieux manger une grosse pizza fromage sans saveur ou déguster une simple pointe avec toutes les garnitures?