Keith Richards, le guitariste des Rolling Stones dont le nom est synonyme d'excès, de drogue, de sexe et de rock'n'roll, a annoncé avoir arrêté l'alcool. Ou presque.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'était le moment d'arrêter», a expliqué le musicien britannique de 74 ans, connu pour son amour du whisky, dans une entrevue au magazine culturel américain Rolling Stone.

«Ça fait un an maintenant», a-t-il précisé. «J'en avais marre».

«Je ne vois pas vraiment de différence», a continué le meilleur ennemi de Mick Jagger.

Son compère guitariste au sein des Stones, Ronnie Wood, sobre depuis 2010, a pour sa part expliqué qu'il trouvait dorénavant Richards «plus doux».   

«C'est un plaisir de travailler avec lui», a-t-il dit à Rolling Stone. «Il est ouvert à plus d'idées».

Mais Keith Richards, arrêté plusieurs fois pour possession de drogue au cours de son exténuante carrière, a reconnu ne pas avoir totalement arrêté. Il consomme toujours «à l'occasion» une bière ou un verre de vin.