Puisque le chanteur est en France, la comparution de Corneille pour outrage au tribunal a été reportée au 15 novembre, au Palais de justice de Montréal, ce matin.

Émilie Côté LA PRESSE

Corneille est en conflit avec l'étiquette Deja Musique, présidée par son ex-gérante, Janie Duquette. En 2009, le chanteur a fait une requête afin de résilier son contrat, suivi en mars 2010 d'une injonction l'empêchant de mettre en marché «un album CD ou d'offrir en vente pour téléchargement au Canada des oeuvres musicales».

Au début du mois d'octobre, Deja Musique a réagi quand deux chansons avec une collaboration de Corneille (featuring comme on dit dans le milieu, et non des duos proprement dits) ont été mis en vente sur iTunes Canada, soit Co-Pilot de Kristina Maria et Le meilleur du monde de TLF.

Était-ce un outrage au tribunal? C'est ce que le juge devra trancher le 15 novembre.

«Il n'a rien à se reprocher», disait ce matin l'avocat de Corneille, Me Martin Jutras.

Gilles Corriveau, relationniste pour Deja Musique (représenté par Me Étienne Rolland), affirme de son côté que Corneille n'a pas respecté l'injonction et qu'il aurait dû attendre le réglement du litige avec sa compagnie de disque. «C'est un contrat qui n'est pas en durée, mais en nombre d'albums, a-t-il expliqué. À partir du moment où vous avez pris un risque avec un artiste, vous voulez participer aux bénéfices.»

Corneille et Deja Musique seront donc de retour en cour le 15 novembre.

Le chanteur reviendra au Québec le 7 novembre, lui qui vient tout juste de lancer un album en France, intitulé Les Inséparables. «J'espère que l'autre partie (Deja Musique) va être ouverte à une entente, disait-il à La Presse, en août dernier. Je pense que ça peut se faire. À ce moment-là, ça peut bouger très vite, car mon disque est prêt. Je suis encore plus ouvert d'esprit que par le passé et je veux vraiment sortir cet album au Québec. Autrement, il y aura toujours la possibilité de faire des concerts et, grâce à l'outil informatique aujourd'hui, le vidéoclip sorti en France est aussi en quelque sorte sorti ici par l'intermédiaire de YouTube», précise-t-il.