Lorsque vous égarez vos clés ou que vous n'arrivez plus à vous souvenir du nom d'une personne que vous côtoyez régulièrement, êtes-vous comme l'hypocondriaque que je suis, persuadé de faire un début d'alzheimer?

Herby Moreau LA PRESSE

> Notre galerie photos de la semaine

C'est la question que j'ai posée cette semaine à Robert Charlebois, Luc Plamondon et Lynda Lemay, avec qui j'avais rendez-vous sur le plateau de tournage d'une vidéo pour la campagne québécoise de la fondation International Forum of Research on Alzheimer's Disease.

Tous ont répondu à ma question par une anecdote amusante qui leur fait réaliser à quel point la mémoire leur est précieuse autant dans leur métier que dans la vie de tous les jours. Lynda Lemay avoue que lorsqu'elle est fatiguée, il lui arrive souvent d'oublier des choses importantes. «Sur scène, j'utilise maintenant des souffleurs pour ne plus oublier mes paroles!»

Quant à Luc Plamondon, il m'a confié en riant: «Il y a un restaurant à Montréal que je fréquente depuis 30 ans et à chaque fois que j'y vais, je n'arrive jamais à me souvenir où sont les toilettes.»

Mais c'est en écoutant le témoignage de l'animatrice Rebecca Makonnen, qui participait également au tournage, parler pour la première fois de la maladie de sa mère qui est atteinte d'alzheimer, que nous avons tous réalisé qu'il était important de ne pas utiliser à la légère l'expression «souffrir d'alzheimer» à la moindre petite perte de mémoire. «Je dois gérer cette maladie au quotidien puisque ma mère en est atteinte depuis trois ans, elle est à une phase très avancée», nous a révélé Rebecca. «Je me confie très rarement de ma vie privée, mais je crois qu'il est important d'en parler. C'est un fléau qui touchera, selon les statistiques, un baby-boomer sur cinq dans les prochaines années». Bref, lorsqu'il est question d'alzheimer, l'animatrice de Studio 12 insiste pour dire que c'est plus qu'une épreuve, c'est une tragédie.

Entrez dans la loge de Véro

«C'est la première fois que je laisse entrer une caméra dans ma loge. J'ai même pas eu le temps de faire le ménage. Mais puisque, toi ton truc, c'est d'aller où personne n'a accès, je suis bien obligée de te laisser entrer!», m'a dit à la blague Véronique Cloutier dimanche dernier dans les sous-sols de la SRC, alors qu'elle venait d'enregistrer un spécial Bye Bye des Enfants de la télé. Elle enchaînait avec une émission soulignant les 75 ans de Radio-Canada. Dans la loge de Véro est donc le début d'une série de capsules vidéo que je vous présenterai chaque semaine sur Cyberpresse et qui vous feront découvrir vos vedettes à leur sortie de scène, ou encore, juste avant leur performance. Découvrez cette semaine en vidéo ce qui se passe lorsque Véronique Cloutier, Antoine Bertrand et Louis Morissette se retrouvent tous ensemble dans la loge principale du studio 42 de Radio-Canada.